ROUGE PULSIONS

Note globale

8.42/10

Note littéraire

8.46/10

Thriller

12 évaluations

410 pages

Joshua, policier dans la brigade criminelle de Nice, se retrouve muté à Paris, à la suite d’un problème avec son supérieur. Le jeune officier est affecté à la Brigade du Capitaine Laroche, Les deux nouveaux équipiers, aux personnalités opposées, vont avoir en charge d’élucider plusieurs homicides perpétrés par un meurtrier aux pratiques particulièrement sauvages. Cette enquête les transportera dans les abîmes profonds et insoupçonnés de l’âme humaine. Un voyage dans l’horreur leur réservant de nombreuses surprises. Pulsions est un roman thriller d’une grande intensité. Il vous tiendra en haleine jusqu’à la dernière phrase, dévoilant un épilogue à couper le souffle.

L'auteur

ALEX66
56 ans

PERPIGNAN

Artiste Photographe et ancienne journaliste, c'est à la suite de mon cancer que j'ai réellement découvert l’art d’écrire. Je me suis racontée tout au long de cette parenthèse médicale, décrivant, dans un blog, mon ressenti quotidien, avec humour et auto dérision. Devant son succès inattendu, l’outil numérique s’est concrétisé par un livre papier (Cancer ascendant chimio). Frappée de plein fouet par le virus de l’écriture, je me suis essayée au roman. Un premier récit est né en 2015, intitulé Alex, dans lequel je raconte les tribulations d’une jeune adulte. Une belle aventure, toute en humour, destinée à un public tout juste sorti de l’adolescence. Inconditionnelle du cinéma noir et du thriller, j’ai, par la suite, souhaité m’exercer au simple récit policier. Une gentille enquête, certes plus singulière qu’une autre mais dans la lignée des bons polars bien ficelés. Contre toute attente, j’ai glissé dans un tourbillon funeste pour plonger dans l’horrifique sans demi-mesure. Le plus surprenant, c’est que j’ai aimé ! J’ai adoré décrire les scènes d’une violence inouïe, faisant perdre tout sens commun à « l’ombre » comme je l’ai dénommée. Meurtrier ou meurtrière, on ne sait pas. Pour ce premier roman noir, j’ai eu la chance d’avoir à mes côtés un ancien inspecteur du 36 et un médecin psychiatre qui m’ont prodigué, chacun dans sa partie, leurs précieux conseils quant au déroulement d’une enquête criminelle, ainsi que le fonctionnement d’un esprit humain enclin à la psychose. Je peux dire ici que j’ai trouvé ma voie. Celle du thriller. Découverte hasardeuse et belle surprise comme seule la vie sait vous apporter.
Découvrir l'auteur

Ils ont lu ce livre

VIP
Vander Straeten Veronique
10.00/10
Ce roman est un coup de cœur pour moi. L'histoire est addictive. J'ai adoré l'humour de l'auteur et ces parenthèse d'h...
Lire l'évaluation
VIP
berlioz isabelle
9.50/10
Malgré un thème difficile, la vengeance après l'inaction de la police suite à un meurtre d'enfant, la lecture reste simp...
Lire l'évaluation
VIP
Perrier Charlene
9.50/10
un bon roman, bien sympa, bien sanglant (avec aussi beaucoup de vomito ;)
Lire l'évaluation
VIP
diane girard
9.50/10
J ai adoré cet thriller ,bien orchestré, j ai tremblé, souri, mais impossible de quitter le roman ,
Lire l'évaluation
VIP
Lemiere Eric
9.00/10
un bon bouquin
Lire l'évaluation
VIP
M.Marlier
8.50/10
Très bon roman. J'aurais pu l'avoir acheté et n'aurais pas de regret. Il a tout à fait sa place dans une bibliothèque. L...
Lire l'évaluation
VIP
comte charlene
8.25/10
Policier prenant et dérangeant
Lire l'évaluation
VIP
boitheauville denis
8.00/10
histoire policière haletante sur fond d'intrigue
amoureuse
Lire l'évaluation
VIP
Rigal Gérard
7.70/10
l'idée de départ est parfaite ,les actions sont claires et bien conduites
Lire l'évaluation
VIP
Ropars Muriel
7.50/10
excellent roman policier, pas de temps mort si ce n'est à la fin qui pourrait être retravailler
Lire l'évaluation
VIP
Arno56
6.50/10
l'histoire est bien menée. on se retrouve plongé dans l'intrigue des les premiers mots. le roman est très rythmée et ple...
Lire l'évaluation

Avis général du Comité de Lecture (Lecture incomplète)

Moyen
Luciole Nuit
Assez bien
Se lit facilement, assez intéressant, quelques passages un peu crus qui n’apportent pas au récit