Dernier requiem

Note globale

5.60/10

Note littéraire

7.50/10

Policier

3 évaluations

325 pages

L’action se passe dans un Maroc contemporain que l’auteur connait puisqu’il y a vécu de nombreuses années en tant que coopérant. Un professeur est retrouvé assassiné dans un site archéologique, Gauthier attaché de sécurité à l’ambassade de France se trouvait là, il assistait à un récital de musiques sacrées. Accompagné par son homologue marocain, ils vont d’abord penser à la piste des narcotrafiquants mais rapidement l’histoire devient plus complexe et nous emmène dans les quartiers de Fès, bien loin de toute frénésie touristique. Rythmé par les notes d’un requiem, ce polar se veut un hymne à la vie avec tous les ingrédients de la vie quotidienne.

L'auteur

chartier
51 ans

ROSNY SOUS BOIS

L’auteur… Titulaire d’une maîtrise d’histoire ancienne, Alain Chartier devient enseignant et commence une carrière de coopérant en Afrique de l’Ouest puis au Maghreb (1997-2008). A son retour en France, il devient directeur d’école en proche banlieue parisienne et s’engage en parallèle dans une mutuelle d’assurance en devenant mandataire du conseil d’administration. En 2014, il signe son premier roman, paru aux éditions Thot, c’est un texte aux consonnances ésotériques et écrit à partir de son expérience sur le continent africain. Il rencontre alors ses lecteurs lors de séances « dédicaces » à la FNAC de Rosny-sous-Bois, de Tours ou d’autres librairies dites « associatives » de la Seine-Saint-Denis. Entre 2014 et 2017, Alain Chartier s’implique aussi dans la vie de sa cité (Rosny-sous-Bois) en devenant membre du conseil de centre-ville et du développement durable afin de trouver des solutions pour les administrer en termes d’aménagement du territoire et plus généralement mieux vivre ensemble. Depuis peu l’auteur se passionne pour la photo et ses thèmes favoris sont l’architecture, les scènes de rue et la photographie minimaliste. Entre 2017 et 2018, il expose ses photos à Paris, Niort, Strasbourg et Montreuil sur les thèmes suivants - La ville, regards croisés - Sur la route de la soie, portraits et Lignes d’horizon. « Lignes d’horizon » est une série faite à partir d’un appareil photo argentique, Alain Chartier attache de l’importance aux lignes épurées, aux compositions simples et aux couleurs légèrement saturées. L’auteur est aussi globetrotteur et ces deux dernières années, il est allé à Berlin, en Pologne, au Maroc, en Irlande, à New York, en Ouzbékistan, en Italie et en Inde du sud. Tous ces voyages alimentent son imagination et ont une incidence sur sa production « artistique ». En 2018, il travaille également sur un projet de livre photo qui reprend plusieurs de ses séries produites entre 2016 et 2018. Investi dans le milieu associatif, il intervient au sein de son club photo en proposant des interventions sur : 1. l’histoire du portrait depuis l’antiquité, 2. Une histoire des Studios Harcourt et 3. Une histoire de l’agence Magnum (2017-2018). Il signe un second roman, intitulé « Dernier requiem », un polar qui se déroule au Maroc et à Paris.
Découvrir l'auteur

Ils ont lu ce livre

VIP
berlioz isabelle
7.00/10
J'ai bien aimé ce livre. Il m'a fait découvrir un autre pays loin des guides touristiques. Le sujet traité doit l'être p...
Lire l'évaluation
VIP
Perrier Charlene
6.50/10
Sans plus
Lire l'évaluation

Avis général du Comité de Lecture (Lecture incomplète)

Moyen
Ropars Muriel
Beaucoup trop de fautes , d'oubli de mots , de tournures de phrases qu'il faut relire
peut être serait il judicieux d'écrire au présent sinon l'histo...