Candat Claudine
67 ans

Toulouse

Claudine Candat est toulousaine et germaniste. A séjourné à Stuttgart et à Vienne avant de se recycler au ministère du travail. Son premier roman, Diabolo pacte, obtient en 2009 le prix de Médiane organisation. Son deuxième, Elwig de l’Auberge Froide, paru en 2014 aux éditions PIERRE PHILIPPE (Genève), est né d’un périple qui l’a menée à vélo jusqu’en Ukraine. C’est par Poussière de sable, opus de science-fiction, qu’elle s’est attaquée au genre romanesque. Retravaillé, les 2 premiers des 4 tomes (L’épopée euskalienne et Légendes ourdiniennes en 2018 et 2021) sortent chez Rroyzz éditions, éditeur spécialisé avec lequel elle poursuit l’aventure en SF. Lisbonne avait raison s’inspire de sa part espagnole. CC souhaite élargir son lectorat en littérature blanche par une meilleure diffusion en librairie.
Envoyer un message
Mes passions

Dans le désordre selon mes états d’âme et les évènements : la lecture, le cyclotourisme et la parapsychologie.

Profil littéraire

L’imagination au pouvoir. J’essaie de sortir des sentiers battus quant au choix des sujets. Quand j’ai décidé de faire d’une idée un livre, je lis des documents mais aussi des œuvres de fiction avec le souci de restituer le parfum d’une époque et la question : Qu’est-ce que je peux apporter de neuf ? Je varie les thèmes et la construction. Je voudrais qu’en plongeant dans mes romans mes lecteurs éprouvent la sensation de ne se baigner jamais deux fois dans l’eau de la même rivière.

Mon métier

Contrôleur du travail

Mes références

En réfléchissant, il me semble que le romantisme et le fantastique allemands aient nourri mon inspiration. Mes périples à vélo m’ont poussé, au repos, à narrer des aventures se déroulant sur divers territoires, qu’importe que je les aie traversés ou n’y ait jamais mis les roues ou les pieds. Enfin, les lectures grâce auxquelles j’ai pu me glisser dans la peau et la psyché de personnages attachants.

Mes projets de livre

un thriller franco-allemand sur fond de psychogénéalogie : « Maibaum - Pas de fleurs pour la reine de mai. » écrit et à relire. « Cascadeurs du temps » (SF, à relire). Et 3 idées que je tiens à développer Le premier psychanalyste : le parcours d’un étudiant en médecine en route pour Vienne au XIXème siècle Le médecin espagnol : l’histoire de mes ancêtres sur fond de révolution industrielle dans un pays qui est passé à côté et a fait appel à des Français. Les amants de l’An VI : une romance autour de 1906. L’histoire de 2 êtres en marge : une Basquaise qui perd à 20 ans son fiancé, quitte le pays basque pour s’installer dans une grande ville et y épouse un jeune homme de 15 ans son cadet qui vit de son pinceau. Les 2 familles ne sont pas d’accord, l’une pour cause d’endogamie, l’autre pour différence d’âge.

Mes Livres

Historique
6.33/10

Lisbonne avait raison

À 12 ans, Lorenzo Azzopardi, fils de patricien génois, tue un fils de doge pour protéger sa jeune gouvernante qui lit l’avenir dans les tarots. Séparé d’elle, il s’embarque, fait escale en Corse, traverse l’Espagne et parvient à Lisbonne la

139 pages