Mathilde MG
36 ans

Brignoles

Je suis née à Aix en Provence. J’ai grandi dans un petit village du Luberon, dans le Vaucluse, à l’ombre des villes et de leur agitation. J’y ai fait ma scolarité, consignant depuis toujours dans des carnets des textes ou des poèmes pour dire la beauté du monde et les rencontres qui s’y déroulent. Au lycée, j’ai obtenu mon baccalauréat scientifique avec cette fameuse mention très bien qui m’a propulsée dans des études qui y faisaient suite. Les lettres me touchaient trop pour que j’en fasse quelque chose jusqu’alors. Je suis issue d’un milieu modeste et baigné de culture. Mon père travaillait à la SNCF et ma mère dans le social. Ils ont mis très tôt entre mes mains des livres dont je me souviendrai toujours, ceux d’Ernest Hemingway, Andrée Chedid, Maurice Druon, Victor Hugo. Ils m’ont fait écouter Ferrat, Brassens, Brel, Barbara, Gainsbourg, Ferré. Les mots ont toujours été là. Toujours. J’ai choisi une profession où la vocation de transmettre me porte chaque jour, en devenant professeur de Sciences Physiques, à Marseille d’abord, puis en banlieue parisienne, et actuellement dans le Var. J’ai continué à écrire lors de mes voyages sur le globe : au Burkina Faso, au Maroc, en Nouvelle-Calédonie et ailleurs encore. En Corse également, tous les étés, pour que se rappellent à moi les racines que ma famille paternelle a fait germer. J’ai 35 ans, 2 enfants en bas âge. Je ne m’ennuie jamais, je continue de lire comme une autre mission qui m’est plus personnelle, en plus de celles, tout aussi nobles, que mon métier d’enseignante me permet d’accomplir. Cependant, il manquait quelques couleurs à ce tableau de mon existence. Les couleurs des mots que je n’utilisais plus que sur les bulletins de mes élèves. Je les ai faits miens, ces mots, en rédigeant ce premier roman. Je désire maintenant qu’ils s’envolent ailleurs. Pour diffuser autre chose. Ils ont transité un temps dans mon cerveau et mes tripes. J’ose espérer que bientôt, ils n’appartiendront plus qu’à moi uniquement. Il y a un an, quelqu’un m’a demandé si j’écrivais pour moi ou pour être lue. La réponse s’est imposée, évidente. Je souhaite les donner à d’autres, je souhaite vous les confier, si cela vous était envisageable, après une recommandation des éditions Robert Laffont . Je viens également de remporter le premier concours de Nouvelles auquel j’ai participé dans le cadre de l’évènement littéraire Altaleghje qui a lieu en Corse du Sud.
Envoyer un message
Mes passions

Lecture, écriture, sport

Profil littéraire

Latiniste jusqu'en terminale, amoureuse des mots et de leur sens originel, je lis depuis toujours des romans et de la poésie.

Mon métier

Professeur de Sciences Physiques

Mes références

Stefan Zweig, Virginie Grimaldi, Baptiste Beaulieu, Franck Bouysse, Eric-Emmanuel Schmitt, Delphine de Vigan...

Mes projets de livre

Irène vit en foyer et part dans le Vercors à la recherche de ses racines. Une correspondance avec un détenu qui n'est autre que son père dévoilera la cause de son placement. Elle rencontre Basile qui sera lié de très près à son histoire personnelle.

Mes Livres

Contemporain
7.50/10

Les ricochets du hasard

À 12 ans, Andrea perd son frère Anatole. Elle devient infirmière, part en Afrique faire de l’humanitaire, rencontre Louis, médecin, et tant d’autres, puis reçoit des lettres signées « Anatole » qui vont la bousculer.

244 pages