Frédérique Badoux
51 ans

Anhee

Frédérique écrit et illustre des histoires depuis l'enfance. Le premier cahier date de ses onze ans mais auparavant, déjà, elle inventait, rêvait, dessinait mentalement des histoires à chaque occasion, dès que le monde la laissait un peu tranquille. Elle a vécu quelques temps aux Etats-Unis après avoir étudié à l'Académie des Beaux-Arts. Elle est formatrice en anglais et traductrice.  Elle a publié, en 2008, aux éditions Memograme, un roman historique écrit en collaboration avec le Musée de Celtes ("Milo" - Une épopée celte en Gaule Belgique) et un thriller, "Le Bastion".
Envoyer un message
Mes passions

L'écriture de romans, la musique, la nature (et les randos) l'archéologie et l'histoire , la philosophie, la psychologie.

Profil littéraire

Ma collection principale concerne les romans historiques de la série "L'épopée celte", dont le premier tome fut publié en 2008. J'écris actuellement le second tome, "La prise de Rome", après avoir récupéré les droits, mais l'écriture de romans historiques est un travail de longue haleine. Les recherches peuvent être chronophages et coûteuses. Pour me défouler, j'écris des romances. 4 romans sont parus en auto-édition : Résilience, L'imprévisible, Le guerrier et Le roi des Elfes. J'ai également écrit un essais, une expérience thérapeutique : "Rompre avec les croyances... et oser la vie !"

Mon métier

Traductrice, animatrice d'atelier d'écriture.

Mes références

Les influences principales viennent de mes lectures d'adolescence, souvent des "briques " : Tolkien, Asimov, Herbert... Et les BD comme Yoko Tsuno. Je détecte aussi une influence tirée de la collection "Signe de Piste", qui n'existe plus, dont les personnages, tel le Prince Éric, ont imprégné ma mémoire. Son illustrateur, Pierre Joubert, a beaucoup influencé mes dessins.

Mes projets de livre

Je continue la collection "L'épopée celte". Le premier volume concernait la guerre des Gaules. Le roman en cours, "La prise de Rome", relate les aventures de Brennos, auteur de la célèbre citation "Vae Victis", au 4è S avant J.-C. Ensuite, je compte explorer les révoltes passées sous silence dans les cours d'histoire, durant la période gallo-romaine, avec "L'empire Gaulois", puis la période mérovingienne avec "La fin du monde". Tout un programme !

Mes Livres

Sentimental
8.83/10

Résilience

Éric s'empêche de tomber amoureux. Il joue un rôle. D'accord, c'est son métier, mais la fausseté, en matière de sentiments, c'est épuisant, à la longue. Jusqu'à ce qu'il rencontre Jay. Il devra choisir entre la mort et une vraie vie.

430 pages