PASCALE MARIE QUIVIGER
54 ans

calpe

Flirter avec les mots, c'est ce que je fais maintenant depuis plus de vingt ans. Je plaide coupable et suis condamnée à la peine de mots ! C'est ainsi que, le mot dans l’âme, je ne cesse de courir de salons du livres en événements littéraires, les mots aux trousses. Mais ne vous méprenez pas, comme vous, j'adore cette mise à mot. Bien plus qu'une passion, c'est devenu une question de vie ou de mot. Voir le mot de près, c'est devenu ma drogue, un besoin vital même si parfois, devant la page blanche, je dois souffrir mille mots. Les mots vivants, les mots en sursis... Peu importe, du moment qu'ils délient leurs courbes arrondies sur mon cahier. Mais, me direz-vous, suis-je en danger de mot ?
Envoyer un message
Mes passions

La littérature policière, les cultures précolombiennes, la mer est ses loisirs, le cinéma français en noir et blanc et plus spécialement les films dont les dialogues ont été signés Audiard. Et les chats !

Profil littéraire

Je m’appelle Pascale Marie QUIVIGER et je viens à peine de fêter mes cinquante trois printemps ! Je suis native de Beaune en Bourgogne mais j’ai vécu essentiellement dans le sud de la France, dans le département du Var avant de venir m’installer quelques mois de l’année dans le sud de l’Espagne. J’ai commencé à « gribouiller » avant même de savoir parler. Mes premiers écrits se matérialisèrent sous la forme de poèmes à « l’eau de rose » que j’aimais offrir tous les ans pour la fête des Mères. Encouragée par l’enthousiasme de ma maman qui voyait dans ma « prose d’écolière » les prémices d’une grande romancière, je me suis orientée vers une écriture plus spécifique pendant ma période « globe-trotter » en tenant un journal de bord quotidien de mes nombreuses péripéties à l’étranger (New York, le Mexique, la Colombie, le Venezuela, le Sénégal et bien d’autres…). Plus tard, je me suis rendue compte que le talent de menteuse qui m’avait jusqu’alors plutôt desservie pouvait s’avérer un outil diaboliquement utile pour l’écriture d’un roman. Enfin, mon imagination fertile servirait une bonne cause. C’est ainsi qu’est né mon premier roman « RITUEL MACABRE» publié sur Amazon en 2012. L’aventure venait de commencer. Malgré les déceptions, les coups durs et les erreurs de l’auteur novice, j’ai refusé de baisser les bras. Une sage décision qui m’a permis de m’inscrire à l’Académie Balzac en 2014 et d’en être une des finalistes. Mon style Romans policiers, historiques et humoristiques Un roman totalement sans verbes conjugués. Ça vous paraît impossible ? À moi aussi au début mais c’est tout à fait réalisable et pour être tout à fait honnête, malgré de nombreuses nuits blanches, j’ai pris beaucoup de plaisir à le rédiger. Un policier historique me semblait difficile. Pourtant, la solution s’est très vite imposée d’elle-même. Pourquoi ne pas prendre enfin ma revanche sur tous les hommes qui ont ponctué ma vie ? En la pimentant d’anecdotes drôles et de jeux de mots. Un sujet récurrent me direz-vous ? Maintes fois abordé ? Certes. Mais jamais sans verbes ! C’est ainsi qu’est né LES CÉLIBÂTARDS . Mais on n’oublie jamais son premier amour. Donc, je viens de terminer un second roman policier historique « LA MALÉDICTION CATHARE » qui vous plongera à l’époque de l’Inquisition et des Cathares. Ce dernier roman a reçu le Premier Prix du roman de Flaysoc. Ce que je préfère écrire ? En règle générale, je préfère écrire des romans policiers historiques. Mais le dernier sera un policier tout court. Mais j’aime aussi beaucoup l’humour bien que ce soit assez difficile de faire rire à travers l’écriture.

Mon métier

Auteure.

Mes références

La grande Reine du crime Agatha Christie, Jeff Lindsay créateur de l'incontournable Dexter et Franck Thilliez pour ne citer qu'eux.

Mes projets de livre

MON PROCHAIN ROMAN Saignant ou à point ? Un concours de cinq nouvelles policières, associé à un programme célèbre de télé réalité culinaire aurait pu être une excellente idée… Jusqu’à ce que les victimes ne soient plus une fiction mais bien réelles. S’agit -t-il de l’acte d’un psychopathe, d’une vengeance ou la vérité est-elle bien plus diabolique ?

Mes Livres

Thriller
8.42/10

RITUEL MACABRE

Le corps sauvagement mutilé de Lucia Morales, la fille d'un célèbre sénateur, candidat aux prochaines élections présidentielles du Mexique, vient d'être retrouvé au pied de la grande pyramide de Xochitl. Un nouvel adepte des rites mayas ?

222 pages