8.00 Appréciation globale

8.75 Appréciation Littéraire

SALAMANCA

Ils ne se connaissent pas et se retrouvent les uns après les autres, déboussolés, plus ou moins vêtus et plus ou moins meurtris, sur cette ancienne route nationale qui ne comporte que deux indications : Minneapolis et Salamanca, petite bourgade perdue du Minnesota.
Sauf que ces cinq hommes et femmes ne se rendaient pas à Minneapolis et n’ont jamais entendu parler de Salamanca...
Salamanca est un village isolé au passé trouble et sanglant. Il y a le bar, l'hôtel sordide, l'église brûlée, la forêt où on "sent" rôder le mal, et un secret scellé au sein d'une communauté un peu trop coupée du monde extérieur. Cette ville n'a vraiment rien d’un endroit où l'on aurait envie de passer des vacances idylliques, peuplée d’habitants mal dégrossis et guère accueillants.
Lentement mais sûrement, nous entrons avec eux dans cette bourgade insolite, figée dans les années 50 et que nous devinons pleine de sortilèges. Il s’y passe des choses bien étranges et lorsque vous y pénétrez, vous êtes sous le charme, par une sorte d'envoûtement dont on devine les prémices du Mal.
Ces personnes, ignorant comment et pourquoi elles ont échoué là, vont devoir affronter l'inimaginable pour connaître la véritable de raison de leur présence ici et surtout, pour leur survie…
« Salamanca » est une histoire conçue à partir de tous les ingrédients classiques des histoires d’épouvante et qui prend pour cadre une ville angoissante comme seules les étendues perdues de l’Amérique du nord savent en produire.
Le malaise s'installe progressivement. Les personnages sont comme un miroir pour le lecteur : eux aussi avancent sans savoir où ils vont, poussés toujours plus loin vers le danger par leurs émotions. Les questionnements profonds liés à l'âme se mêlent au surnaturel. L'angoisse va crescendo au fil des pages et habille peu à peu le lecteur de frissons dans le noir, grâce à une construction en puzzle et des scènes narrées sous divers angles. Tout entier bâti sur le principe de l'attente, ce roman a fait le pari de privilégier l'évocation.
Un huis clos psychologique effarant, aux repères flous et angoissants, dans un lieu dont il est impossible de sortir.
Nous voilà englués dans cet univers, nous aussi, prisonniers d'une satanée route qui ne mène qu'à Salamanca…

Arend
Arend

26 front.book.author_anos - (83160)
Blog de l'auteurBlog de l'auteur

« Âgé de 40 ans, je suis ingénieur en bureau d’études. Grand explorateur du domaine de l'imaginaire, passionné d’Histoire et d’histoires, j’aime voyager au travers de beaux récits, que ce soit sur les chemins de l'étrange ou ceux de l'Histoire. »

Ils ont lu ce livre

Leveque
9.00 Leveque - (77550) / 08-Apr-2017

Livre qui se lit vite et donne envie d'aller jusqu'au bout, tout s'enchaîne bien.
Lire l'évaluation complète

cagou
7.75 cagou - (37000) / 28-Mar-2017

Ce roman réussit à accrocher le lecteur et à le surprendre jusqu'à la fin par quelques rebondissements savamment dosés malgré la présence de nombreux clichés du genre. On passe un moment agréable bien que l'on se doute rapidement de la raison pour la...
Lire l'évaluation complète

Avis général du Comité de Lecture (Lecture incomplète)

Ce livre n'a pas encore reçu de commentaire...