8.50 Appréciation Globale

9.00 Appréciation Littéraire

Mélétols

Le Caput de Sérénol vient de décéder. Un nouveau guide chez les Seltans est attendu.
Le conseil des Sages en a décidé :
Trois postulants ont été retenus et au terme d’une quête qu’ils ont à mener, un seul parviendra à devenir le maître du Palais du Pouvoir
Parmi eux, un étranger. Izbelh, un Mélétol, qui fut élevé dès son plus jeune âge au milieu des Seltans.
C’est ainsi que chemin faisant et au gré de rencontres aussi diverses qu’instructives, il va être amené bien malgré lui à s’opposer au Sybillin Noir dont l’œuvre finale serait d’anéantir le Monde pour asseoir le sien.
De ce fait, Izbelh va être contraint d’abandonner son but premier et de laisser s’envoler son ambition de devenir Caput.
Choisi par l’Ordre, il ne peut s’y soustraire. Son destin en a été scellé. Il est celui qui doit empêcher cet être malfaisant de mener son dessein à bien.
S’entourant de compagnons issus d’horizons différents, il va mener la lutte en coalisant tous les peuples concernés et menacés d’extermination.
Mais, le combat par le fer ne suffit pas.
Le Mélétol doit agir autrement. Il doit empêcher le Sybillin Noir de s’approprier la Source d’Immunité qui permet à son possesseur de devenir invulnérable.
Détenteur sans le savoir du moyen d’y parvenir, Izbelh va malgré tout réussir dans son entreprise, affaiblissant du même coup le Sybillin Noir.
Or, de diminué qu’il est, il n’en est pas pour autant terrassé, car si le Mélétol détient la capacité de l’anéantir, à l’inverse, il possède également le pouvoir de lui redonner sa puissance.
Mais, suite à plusieurs trahisons, Izbelh ne sera plus en mesure de remplir sa tâche et, par voie de conséquence, tout espoir de résurgence pour le Sybillin Noir sera annihilé.
Tout espoir ?
Peut-être pas.
Izbelh n’aurait-il pas un descendant à venir qui saurait ranimer la Source d’Immunité ?
Le Sybillin Noir restera-t-il longtemps sans ignorer la naissance de Laers ?

belvaux franck
belvaux franck

51 ans - (89530)
Blog de l'auteur

« Fervent amateur de livres de cape et d’épée, Franck Belvaux s’est laissé happer par le Roman Fantasy pour lequel il n’a pas hésité à franchir le pas en créant lui-même ses propres histoires que son inspiration sans limite lui dictait.
De lecteur assidu, il était devenu un bien humble auteur passionné.
Au moins le temps d’un livre, se disait-il.
Or, l’ultime mot venait tout juste d’être écrit au bas de la dernière page de ses aventures que l’envie de poursuivre dans ce genre se fit pressante.
Alors, finalement, pourquoi ne pas y céder ? »

Ils ont lu ce livre

Bourotte Patrice
8.75 Bourotte Patrice - (77200) / 30-Apr-2017

Bon roman qui pourrait être bien meilleur avec quelques améliorations.
Lire l'évaluation complète

Avis général du Comité de Lecture (Lecture incomplète)

Ce livre n'a pas encore reçu de commentaire...