Espoir, sors-moi du noir

Note globale

9.00/10

Note littéraire

9.25/10

Contemporain

7 évaluations

355 pages

Johny léchait des lames de rasoirs. Orphan était perdu dans un hôtel pas si abandonné. James Pinkerton cherchait la réponse à l'âme sœur. Bobby écoutait les histoires de ses soldats de plomb. Lester découvrait la magie d'un carnet de croquis. April et Allister se remémoraient leur histoire d'amour... avant que les souvenirs aient disparu. "On ne l'a pas bien vu hier car la saleté le recouvrait. Il s'agit du nom donné à cet ensemble de textes, ces souvenirs. Il m'a fallu du temps pour accepter de les revivre." Il était écrit en lettres fines et blanches Espoir, sors-moi du noir. "C'est cela, Jamy. La raison pour laquelle j'écrivais. Sans doute aussi la raison pour laquelle je n'écris plus... Veux-tu la connaître ?" Les parents de Jamy n'ont plus qu'une solution pour lui faire entendre raison et quitter le chemin de l'écriture : l'envoyer pendant deux mois chez son parrain, ancien écrivain fauché et solitaire. Ainsi, ils espèrent lui montrer que cette voie est sans issue. Mais tous ignorent que ledit parrain possède une malle à histoires. Des contes écrits il y a plus de 20 ans. Chacun porte un sens, une explication, une source. Ils parlent d'une singulière histoire d'amour à la fin tragique. Toutefois, malgré le chagrin, tous dévoilent un message identique : nous pouvons, et nous devons garder espoir. Cela devrait être suffisant pour que Jamy ne se détourne pas de son rêve... "Sur les champs de batailles labourés par la folie humaine pousseront à nouveau des fleurs. Elles porteront en elles le souvenir de ce qui a eu lieu, des vies fauchées, des destins brisés, des histoires que l’on aurait aimé vivre mais qui demeureront des livres fermés sur des étagères trop bien rangées. Elles pousseront avec cela, cependant elles seront belles et nous aimerons les voir, les sentir, les cueillir peut-être pour les garder avec nous. Car si nous pouvons être des malles, des champs de batailles, des sentiers ou des portes fermées, si nous pouvons laisser nos volets se clore, nous sommes ainsi faits : nous gardons espoir."

L'auteur

B. Merrant Brian
28 ans

Pertuis

Né à Aix-en-Provence, je n'ai toujours pas l'accent du sud. Anciennement rédacteur technique, aujourd'hui photographe amateur mais toujours voyageur passionné.
Découvrir l'auteur

Ils ont lu ce livre

Lecteur d'Or
fabie
10.00/10
J'ai fait une très belle découverte avec cette lecture.
Ce livre est un condensé d'émotions, de douceur, d'amour et d'e...
Lire l'évaluation
Lecteur veteran
CHEVALLEY Annick
10.00/10
Un conte plus qu'un roman. L'espoir se libère d'une malle depuis trop longtemps enfoui, de récits gardés dans l'attente...
Lire l'évaluation
Lecteur veteran
L'envol des mots
10.00/10
J'en suis encore à me demander comment on peut disserter aussi longuement sur le sens de la vie, de l'amour, de la passi...
Lire l'évaluation
Lecteur en herbe
Panpan
9.50/10
Un tsunami émotionnel.
Un récit écrit comme une plume, très poétique, une histoire triste et belle à la fois.
Lire l'évaluation
Lecteur d'Or
Leroy Delphine
9.00/10
Une très belle histoire émouvante avec un dernier chapitre bouleversant.
Lire l'évaluation
Lecteur d'Or
Clement Brigitte
6.00/10
Après un départ assez alléchant, je me suis rapidement ennuyée à la lecture de cette suite de jolis mots dont la finalit...
Lire l'évaluation

Avis général du Comité de Lecture (Lecture incomplète)

Génial
venusiaflora
Très bon livre, prenant.... Une très jolie découverte