7.50 Appréciation Globale

7.50 Appréciation Littéraire

Le cadavre de la honte

Résumé du « Le cadavre de la honte » de A.KHEMMAL
Le cadavre de la honte est un roman composé de 218 pages agencées en douze chapitres.
Le récit présente une trame où un homme, Bounoun, personnage complexe menant une vie mouvementée, est découvert mort après une disparition de quelques jours, selon cinq hommes de son voisinage.
Certains d’entre eux assurent que l’assassin est le fils de la victime, Mezhoud.
Le chef de brigade de la gendarmerie territorialement compétent prend en charge l’enquête.
Au moment de la levée du corps retrouvé enseveli sous un tas de chaume, le cadavre s’avère être celui d’une femme, Fatma. Un rebondissement inattendu qui relance l’enquête, naturellement.
La femme retrouvée morte, Fatma, est la mère du suspect de départ, Mezhoud. Elle est aussi l’ancienne maîtresse de l’homme que tout le monde croit au-dessus de tout soupçon, Bounoun. Ce dernier est, en fait, le père de Mezhoud, l’enfant illégitime renié dès la naissance. Il est, également, l’auteur du meurtre commis sur la personne de son ancienne compagne…
L’influence du personnage respectable, Bounoun l’assassin, sur les autorités locales n’a pas impressionné, l’adjudant-chef, Aïssa (personnage principal) qui a persévéré dans sa quête de la vérité. À l’issue d’une enquête passionnante mettant en action son talent déductif, le gendarme a fini par élucider l’énigme et démasquer le criminel.

abdkhamel
abdkhamel

65 ans - (27100)
Blog de l'auteur

« Abdelkrim KHEMMAL est né le 15 novembre 1951, soit trois ans avant le déclenchement de la guerre de libération.
Il est issu d’une famille modeste de la région d’Annaba de l’est algérien.
Il a fait des études dans les sciences de l’agriculture. Après avoir accompli son service national dans la gendarmerie, l’auteur exerce comme technicien, puis ingénieur d’application et enfin ingénieur d’État dans différents services technicoadministratifs relevant du ministère de l’Agriculture. Il a exercé, également, pendant une des périodes les plus troubles de l’Algérie indépendante — 1989 à 1997 — la responsabilité de maire de sa commune de résidence, Ain Ben Beida de la Wilaya de Guelma. »

Ils ont lu ce livre

Melin Jean Marie
7.50 Melin Jean Marie - (84830) / 19-Feb-2017

C'est une belle histoire à découvrir,agréable à lire,multiples surprises.Beau roman policier.
Lire l'évaluation complète

Avis général du Comité de Lecture (Lecture incomplète)

Fiot Daniel
Moyen Fiot Daniel - (1330) / 22-May-2017

J'ai u du mal a rentre dans ce livre mais il m'a permis de connaitre la mentalite nord africaine,.Je pense qu'il pourrait etre edite dans cette region.

Leveque Maryse
Mauvais Leveque Maryse - (77550) / 22-May-2017

J'ai lu 50 pages. Aucun intérêt, je n'accroche pas, le recit est mou , les personnages sont inodores et incolores, certains mots ou expressions devraient etre expliques. Enquete peu probante.