6.00 Appréciation Globale

7.00 Appréciation Littéraire

Mademoiselle Elisabeth

En 1868, Elisabeth Calys, 15 ans, est une jeune bourgeoise qui découvre l’abandon et sombre dans la mélancolie. Vulnérable, elle s'attache alors à Jean-Jacques, un homme de seize ans son aîné qui bouleversera ses certitudes et lui vouera une adoration sans limites. Il lui apprendra tout ce qu’elle doit savoir pour grandir et devenir une femme bien loin de son époque. Mais ce n'est pourtant pas le héros qu'ils veulent tous lui faire croire et il doit se séparer d'Elisabeth pour continuer de la protéger.

Jean-Jacques sera-t-il capable de faire honneur à ses promesses ?

Begaudeau Virginie
Begaudeau Virginie

27 ans - (92350)
Blog de l'auteur

« Je m'appelle Virginie Bégaudeau, et je suis passionnée de littérature. J'ai commencé à écrire dès l'âge de 14 ans, puis à auto-éditer dès 20 ans. Aujourd'hui je continue mon parcours d'écrivain, partageant cette folie avec mes lecteurs »

Ils ont lu ce livre

Brossard Magali
6.50 Brossard Magali - (85170) / 03-May-2016

Je suis désolée pour l'auteur mais je n'ai pas réussi a rentrer dans l'histoire… pourtant le début était prometteur et malgré ma persévérance je n'ai pas pu aller jusqu'au bout de cet ouvrage.
Lire l'évaluation complète

Avis général du Comité de Lecture (Lecture incomplète)

Cabelduc Nadine
Moyen Cabelduc Nadine - (44600) / 26-May-2017

Le livre ne m'ayant pas vraiment intéressé, je n'ai pas poursuivi ma lecture.
J'ai trouvé gênant l'emploi du présent, plus adapté à un roman qui se passerait à notre époque, il me semble.
Il y a quelques fautes aussi, des mots qui manquent et on ne comprend pas toujours le sens de la phrase.
Le vocabulaire n'est pas toujours employé à bon escient (par ex : on ne parlait pas encore d'adolescence à cette époque)
Le tout reste un peu scolaire. On a l'impression d'une suite de descriptions de faits. Le style n'est pas assez fluide.
Le texte demande donc à être retravailler dans son ensemble avant d'être resoumis à une relecture.