Portraits de l'auteur en kimono

Note globale

6.00/10

Note littéraire

7.00/10

Contemporain

5 évaluations

275 pages

Sans argent et bientôt sans papiers, un Français se lance dans une course au visa qui le conduit à se faire exploiter par des agriculteurs près de Tokyo. Il travaille ensuite à la chaîne sous le tranchant du regard d'un superviseur prêt à mourir tel un samouraï pour son patron. Plus tard, il intègre la brigade d'un restaurant français à Osaka, menée par le chef Sakamoto. Enfin il est embauché comme assistant d'anglais dans des écoles publiques, et ce, malgré son accent fort en brie, sinon en camembert. Il peut dès lors postuler à un visa de travail. Si le bureau de l'Immigration ne veut pas de lui, pourquoi ne pas séduire une Japonaise et, qui sait, l'épouser.

L'auteur

Zerkoun Yacine
32 ans

Osaka

Je suis née en 1988 à Paris, dans le dixième arrondissement. J'ai suivi des études de Lettres Modernes et d'anglais à l'université Paris-Diderot Paris-VII. Puis j'ai voyagé au pays de Galles, en Espagne, au Portugal, en Algérie, avant de m'envoler pour le Japon où j'ai, entre autres, travaillé comme assistant de langue.
Découvrir l'auteur

Ils ont lu ce livre

Lecteur en herbe
Marika
8.25/10
Si le texte est destiné à être un récit de voyage, il est excellent. Par contre, certains remaniements et étoffements de...
Lire l'évaluation
VIP
ddcoucou
6.50/10
A partir d'une histoire qui ne m'aurait pas forcément intéressée ou que j'aurai vite délaissée, l'humour, parfois piquan...
Lire l'évaluation
VIP
Ropars Muriel
6.00/10
roman sous forme de journal, intéressant, sur les aventures de ce français qui souhaite vivre au Japon...
Lire l'évaluation
VIP
Melin Jean Marie
5.00/10
Ce récit d'un jeune homme voulant apprendre le Japonais,n'est pas enthousiasment.Le travail
l'amour, l'école,lanouritur...
Lire l'évaluation

Avis général du Comité de Lecture (Lecture incomplète)

Bien
Enitram
J'ai aimé le ton un peu caustique, la façon dont sont racontées les tribulations de ce français au Japon, mais ne parlant pas l'anglais j'ai abandonné...