La dernière communion de Descartes

TOUS LES GENRES

Fin le 17/01/2018

256 pages

"Descartes ne s'est pas fait que des amis au sein de l'église catholique qui le considérait comme un terrible danger pour la religion. De là à vouloir l'assassiner, c'est une autre histoire. C'est ce que veut découvrir son serviteur, Jean Gillot, qui, de passage à Paris en 1667, décide d'enquêter sur les circonstances de la mort de son illustre maître survenue en février 1650, à la cour de la Reine Christine de Suède."
Télécharger
Retour aux manuscrits