4.00 Appréciation globale

- Appréciation Littéraire

Le Dévoreur de Rêves

Trois ans après les macabres révélations enfouies dans la cave du manoir des P., Christine, qui a enfermé les questions angoissantes et existentielles qui y étaient liées, mène un quotidien plutôt épanoui. Cependant que d'autres événements, de nouvelles personnes, font resurgir ses démons du passé.
C'est au tour d'Alexandre Coupez, détective privé, de Raphaël Lazare, auteur aux écrits flirtant avec les Freaks contemporains, et d'autres, de se retrouver mêlés et imbriqués de façons différentes sur la piste d'un Cannibale. Cannibale qui a la fâcheuse tendance de se faire passer pour un animal sauvage, un chien errant, ou plutôt un loup. Un Loup-Garou.
Mais lorsque le terme de cryptozoologie s'en mêle, le chemin menant aux chimères diffère-t-il de celui de la réalité ? Usant de l'inconscient, un monstre attend son heure, et il n'est pas sans rappeler les sacrifices perpétrés dans les sous-sols du manoir des P. …
Les Voyages Oniriques entraînent les rêveurs, les Voyageurs, sur des territoires chimériques ; encore faudra-t-il qu'ils en percent les métaphores.

Maude Elyther
Maude Elyther

25 front.book.author_anos - (62490)
Blog de l'auteurBlog de l'auteur

« Passionnée par l'Imaginaire depuis l'enfance, mes écrits peignent des univers onirico-fantastiques mêlés de sombres poésies. Mes leitmotivs : les rêves et les cauchemars, les ténèbres, l'ordre et le chaos, l'animalité et autres monstres, la santé mentale, les démons intérieurs, l'hiver, les jardins étranges, les chimères,... »

Ils ont lu ce livre

Avis général du Comité de Lecture (Lecture incomplète)

karine la pépette
Moyen karine la pépette - (87100) / 23-Oct-2017

Bonjour,
Tout d'abord sachez que je suis désolée ne pas avoir réussie a apprécier votre livre à sa juste valeur. Je me suis arrêtée à la 103 pages. Effectivement, je me suis retrouvée larguée en début de lecture.
La lecture m'a été pénible, car je ne savais pas qui parlait dans les mini chapitres sauf indications de votre part. Le regroupement des personnages est très difficiles, trop d'infos tuent l'info si bel et si bien que j'ai perdu tout simplement le fil ne sachant pas où vous vouliez m'emmenez. Le rythme est très lent, il n'y a pas assez de "cliffhanger" voir pas du tout jusqu'à l'arrêt de ma lecture. Je suis consciente qu'écrire un livre est long et fastidieux mais là je n'ai pu continuer ma lecture, car l'excitation pour tourner les pages n'était pas au rendez-vous et j'avais encore plus de 400 pages à lire.
Cordialement
Karine