6.33 Appréciation globale

8.00 Appréciation Littéraire

Passager clandestin

L’histoire débute le 1er janvier 2027. Noël Perry, un richissime Américain, assiste au lancement de sa fusée (Fly 2 Mars One), avec à son bord un équipage de quatre personnes à destination de la planète Mars.
Pour atteindre son rêve de gamin, Noël Perry s’était entouré d’autres milliardaires lors d’une rencontre privée, en 2012, à l’issue de laquelle il a créé le Club AVÆ (Ad Vitam Æternam), ainsi que deux sociétés dédiées à la recherche en faveur du prolongement de la vie. Noël Perry a très peur de disparaitre avant d’avoir atteint son objectif. La mort de Steve Jobs quelques mois plus tôt lui avait fait réaliser avec quelle soudaineté la mort pouvait faucher quiconque, malgré ses milliards.
Le roman est construit sur deux histoires qui alternent dans le récit.
La première remonte à la création du Club AVÆ en 2012. La seconde débute en juin 2024, à l’occasion des funérailles de François Deligny, ami de Noël Perry et membre du Club Caesar.
Avant de mourir, François Deligny a laissé un testament dans lequel il explique à sa femme et ses enfants qu’il a décidé de confier la gestion de ses parts dans l’entreprise familiale de négoce agroalimentaire à un jeune Anglais de 25 ans, Sebastian Pincott, membre du groupe Noël Perry Investment, payé par un trust basé dans les îles anglo-normandes, et qui gère la fortune de François Deligny.
La famille de François Deligny est mise devant le fait accompli. L’épouse et le fils acceptent, mais la fille se méfie. Elle décide d’enquêter sur cet Anglais. Elle fait pour cela appel à un détective privé anglais.
L’alternance entre les deux récits aboutira à la découverte que l’esprit et les principaux souvenirs de François Deligny ont été transplantés dans le cerveau de Sebastian Pincott, grâce à une technique d’induction transcrânienne développée en marge du projet initial de Noël Perry par un neuropsychiatre suisse, le professeur Oscar Zadinsky.
Tous les aspects scientifiques de cette technique sont clairement expliqués et font référence à des travaux de scientifiques existants (comme ceux du Pr Stanislas Dehaenne, auteur du Code de la Conscience – éditions Odile Jacob)
Ce roman repousse les limites actuelles de la manipulation génétique, en allant jusqu’à briser le tabou de l’âme, considérée par des milliards de croyants comme étant d’essence divine et donc inaccessible à toute tentative de manipulation ou expérimentation par l’homme.
Aujourd’hui, l’homme pourrait reproduire des êtres humains par la technique du clonage. Cette perspective choque toute la communauté des croyants du monde, au point qu’elle a été officiellement interdite.
Imaginez les conséquences de la découverte d’une technique d’enregistrement et de transfert d’un esprit humain dans un autre corps !
À la fin du roman, on retrouve la scène de la première mission habitée, vers Mars, et le lecteur réalise que Noël Perry a fait transférer dans le cerveau du commandant de bord du vaisseau une copie de son esprit qui vivra cette expérience en même temps que l’esprit de ce marsonaute.

Brian INGSTROM
Brian INGSTROM

61 ans - (14400)
Blog de l'auteur

« 60 ans, marié, deux enfants. »

Ils ont lu ce livre

Hanol
8.50 Hanol - (38000) / 19-Aug-2017

Intrigue bien conduite et bien structurée
Lire l'évaluation complète

ValeVale
8.00 ValeVale - (37390) / 29-Aug-2017

très bien, pas de mou, pertinent, bien mené jusqu'au bout
Lire l'évaluation complète

Magrino
5.00 Magrino - (56200) / 22-Aug-2017

hormis la surcharge de termes techniques, un bon livre. un livre qui aurait pu être écrit par Bernard Werber
Lire l'évaluation complète

Avis général du Comité de Lecture (Lecture incomplète)

Ce livre n'a pas encore reçu de commentaire...