kioko

kioko
19 ans / Niederhasslach
Genres évalués :
Contemporain Autobiographique Sentimental Policier Thriller Fantastique Roman Fantasy Jeunesse Nouvelles/ contes Témoignages Humour Divers Livres ados et young adults
Inscrit(e) le : 14-May-2017
Envoyer un message

« étudiante »

J'ai évalué 7 livre(s).

J'ai lu et évalué parmi les livres édités

Je n'ai encore rien lu dans cette catégorie

J'ai lu ces manuscrits

6.75 Appréciation globale

7.00 Appréciation Littéraire

Petits bonheurs en chocolat

La vie n’est-elle pas remplie de petits bonheurs en chocolat ?
Une cuillère de pâte à tartiner pour se remonter le moral, un carré de chocolat noir pour avoir plus d’énergie, une boîte de « palets or » offerte en cadeau, des brownies cuisinés pour ses proches, un bol de cacao bu au petit déjeuner.
Les personnages de ces sept nouvelles vont être amenés à faire des rencontres amicales et surtout amoureuses qui seront, sans aucun doute, cacaotées… Un mélange de bonne humeur et d’émotions !
Lorsque le chocolat s’invite par petites touches dans l’existence de chacun d’entre eux, en quoi va-t-il influencer le déroulement de leurs histoires ?
Et si certaines journées pouvaient être en guimauve et en chocolat ? Cela vous plairait-il ?

Mon appréciation
kioko
6.00 kioko - (67000) / 31-May-2017

J'ai bien aimé la première histoire mais ensuite j'ai eu l'impression de lire à chaque fois un peu la même chose. Je crois qu'il ne faut pas lire toutes les histoires d'un seul coup, de crainte de saturer.
Lire l'évaluation complète

6.17 Appréciation globale

8.00 Appréciation Littéraire

L'AFFAIRE GROOVER

Une jeune fille "sans histoire", d'une famille "sans histoire", étudiante en philosophie, Olivia Groover, est retrouvée assassinée dans sa chambre. Le capitaine Ben Mc Roy va être confronté à un curieux assassin.

Mon appréciation
kioko
7.00 kioko - (67000) / 08-Jun-2017

Je suis un peu déçue par ce livre à cause du manque de suspens. C'est un roman policier, j'attendais des suspects, des fausses pistes et il n'y en a presque pas.
Lire l'évaluation complète

8.18 Appréciation globale

9.50 Appréciation Littéraire

Tête de crevette

Elle devint professeur des écoles sur le tard, ce fut son deuxième métier. Ses élèves vivaient dans un quartier difficile, où elle n’avait jamais mis les pieds. Ils lui apprirent à devenir maîtresse et elle essaya de leur transmettre l’envie d’apprendre.
A travers cette année scolaire passée avec eux, elle découvrit un peu de leur histoire, de leur quotidien et leurs manières bien à eux d’être enfants malgré des conditions parfois difficiles, injustes ou tout simplement normales.
Elle comprit aussi que les victoires d’une maîtresse d’école se partagent peu, qu’elles sont parfois bien cachées derrière la porte d’une salle de classe et qu’il faut savoir les débusquer, pour ensuite les fêter et les savourer à leur juste valeur, afin d’avoir envie d’aller en chercher beaucoup d’autres.
A travers ce texte, elle a surtout souhaité rendre un hommage à ses premiers élèves.

Mon appréciation
kioko
9.75 kioko - (67000) / 11-Jun-2017

On ne s'ennuie jamais en lisant cette histoire réaliste. J'ai eu l'impression d'y être, tellement c'est joli et bien raconté.
Lire l'évaluation complète

7.25 Appréciation globale

8.00 Appréciation Littéraire

Je suis une porte

Je suis une porte.
Sans trop vouloir l’ouvrir, ni l’intention de la fermer. J’en ai fait de belles rencontres en quatre-vingt cinq ans.
Lucie la combattante, Denise la rescapée, Patricia la révoltée, Lucas l’extraordinaire…
Tous ont vécu ici, dans cet appartement, et ont foulé leurs pas et leur vie dans ce hall, qu'ils appelaient Paris.
On m’a toquée, caressée, tapée, encensée, car de bois noble je me dresse, droite et immobile !
Alors, laissez-moi suspendre votre temps, pour vous offrir le seul voyage dont je sois capable : une plongée dans le mien.
Malgré mon silence apparent, je suis assez bavarde, vous en conviendrez rapidement.
Il ne tient qu’à vous de m’ouvrir et je vous conterai Lucie, Denise, Patricia et Lucas.
Allez, ouvrez-moi maintenant, promis, je ne grincerai pas.

Mon appréciation
kioko
7.50 kioko - (67000) / 21-Jul-2017

J'ai aimé moyennement cette histoire même si elle est bien écrite et bien structurée. J'ai trouvé que l'idée de raconter trois histoires avec le lien du personnage de Denise devenue une vieille et sage personne est bonne. L'arbre raconte bien sa vie...
Lire l'évaluation complète

7.25 Appréciation globale

10.00 Appréciation Littéraire

NA LINGUI YO

C’est une histoire qui peut être semblable à tant d’autres, mais c’est mon histoire, mon témoignage, mon récit écrit avec mes mots, sincères et justes.
Dans cette époque de matérialisme et de jugement moral, de ce qui est bien ou mauvais, moi j’ai choisi de laisser derrière ceux qui mal y pensent et ne comprennent pas que l’amour n’est pas une question de race, de religion ou d’orientation sexuelle.
Que ce sentiment, à lui seul, transforme votre vie.
Je me suis sans doute oublié, aveuglé par amour, croyant avec certitude que mes principes et mes valeurs m’aideraient à sortir vainqueur de tout.
Je me suis trompé, perdu entre deux voix, celle de la raison et celle du cœur.
J’ai appris, que bien des instants sont durs et nous font plier avec une telle force que nos genoux s’écrasent au sol.
Je n’ai pas voulu régler mes comptes, mais écrire en guise de thérapie pour apprendre à me relever et me rendre compte que j’avais fait des erreurs.
J’ai appris qu’il y a toujours du positif même si on ne le voit pas immédiatement.
Que du doute nait l’espoir.
Qu’il y a l’amour que l’on porte aux autres, l’amour de l’autre, l’amour de soi.
Et qu’à l’instant où ce sentiment se propage et coule dans nos veines pour atteindre le plus profond des battements de notre cœur, alors on se sent exister.
On se sent vivant.

Mon appréciation
kioko
8.50 kioko - (67000) / 23-Jul-2017

J'ai trouvé que l'histoire était émouvante même si l'intrigue est un peu faible. Cette histoire montre que l'amour pose les mêmes problèmes qu'entre un homme et une femme et montre à quel point on peut en souffrir.
Lire l'évaluation complète