daniel

daniel
61 ans / mirefleurs
Genres évalués :
TOUS LES ROMANS
Inscrit(e) le : 12-Oct-2015
Envoyer un message

« artiste peintre, écrivain »

J'ai évalué 7 livre(s).

J'ai lu et évalué parmi les livres édités

Je n'ai encore rien lu dans cette catégorie

J'ai lu ces manuscrits

8.71 Appréciation globale

6.50 Appréciation Littéraire

Beurre salé

A Plougasnou, petit village du Finistère, en ce début du XXe siècle, Marie, femme de pécheur péri en mer , élève seule son fils Pierrick , aidée de sa marraine "la bonne Soizig". La vie est dure pour les paysans en Bretagne qui font pousser le blé noir, la pomme de terre et les cultures légumières . A force de courage , de travail , de ténacité, Marie réalise le rêve qu'elle avait fait avec son mari défunt: acheter une terre.
Pierrick grandit heureux avec ses amis Loïck et Goulven, ses voisins, entre l'école où il apprend le français et les valeurs républicaines , et l'église où il apprend le catéchisme en breton. Sa mère lui transmet l'attachement à la terre, à son village, à ses racines. A vingt et un an , il part faire son service militaire, à son retour , il se marie.
Le 1er août 1914, la mobilisation est décrétée. Pierrick, Loîck et Goulven sont rappelés.
Dans ce petit village si tranquille, centré sur son clocher , la vie est bouleversée. les femmes , qui doivent maintenant assurer tout le travail dans les fermes , vivent au rythme des nouvelles, des lettres échangées, des rares permissions. Un lien très fort se crée entre ces deux mondes éclatés où l'horreur s'immisce au quotidien.
Quand la paix revient enfin, pour ceux qui se retrouvent , la vie continue mais tout a changé.

Mon appréciation
daniel
6.50 daniel - (63730) / 31-Mar-2017

Livre sympathique. Pour ma part, je ne l'aurai pas identifié comme roman historique bien que l'action se situe dans la période de la première guerre mondial. Je pencherai plus pour une chronique sociale (moins vendeuse) ou un roman feuilleton campagn...
Lire l'évaluation complète

4.50 Appréciation globale

2.50 Appréciation Littéraire

Le silence de Babooshka

Quelque sept années auparavant, Eva, Anastasia et Sofia ont fui la Russie pour la France. Munies d’un passeport britannique et ne connaissant pas un mot de français, elles ont réussi l’exploit de se faire engager au très sélect « Delirium ».
Le célébrissime cabaret parisien qui les employait vient de tomber sous le choc : ses trois danseuses sont retrouvées mortes dans des conditions bien étranges.
Les victimes, curieusement disposées, forment une position parfaitement géométrique. Ce triangle hors du commun renferme un candélabre muni de trois branches dont la cire et la flamme sont encore brûlantes. Plus mystérieux encore, sur leur visage, une partie bien précise et différente à chaque fois a été mutilée.
Dépêché sur les lieux, d’emblée, l’inspecteur principal de la police judiciaire du Xème arrondissement, Robin Buisseret ne sait comment orienter ses recherches. En effet, plusieurs hypothèses sont possibles : rite satanique, psychopathe en manque de reconnaissance, crime raciste, vengeance, etc.
Tout se précise lors de l’autopsie : un curieux tatouage est découvert sur leur nuque. L’inspecteur Buisseret est convaincu qu’en déchiffrant ce qui ressemble étrangement à un code-barre, il pourra découvrir le mobile de ce triple meurtre.
En admettant qu’il puisse percer ce premier mystère, cela lui suffira-t-il pour le conduire jusqu’à l’assassin ?
Aidé par sa jeune recrue, Diane Dagobert, mais plus encore par son interprète, Olga Bezoukladnikov, celui-ci va tenter de démêler l’écheveau complexe qui s’impose à lui.

Mon appréciation
daniel
2.75 daniel - (63730) / 02-Apr-2017

Ce livre est mauvais. Mal écrit. trop de fautes de syntaxe. Des répétitions dans les paragraphes. Manque de fluidité. Personnages insipides. Dommage, l'idée de départ paraissait séduisante. On décroche rapidement de l'intrigue.
Lire l'évaluation complète

8.48 Appréciation globale

9.50 Appréciation Littéraire

L'OMBRE ET LA LUMIERE

Ce livre est en en premier lieu, le récit d’un homicide entraînant d’autres meurtres, avec au centre…
…Non, il s’agirait plutôt d’une sombre affaire de complots, de corruption, où un tueur solitaire va être entraîné…

À bien y réfléchir, ce roman est avant tout, l’histoire d’un amour hors du commun, un de ceux qui s’envolent bien plus loin que l’horizon de nos espoirs les plus fous, bien plus haut que le vent ne souffle pour nous les conter.
L’histoire d’un amour fusionnel entre l’Ombre... et la lumière.

Mon appréciation
daniel
9.50 daniel - (63730) / 10-Apr-2017

passionnant. Un excellent polar. Du suspens. j'ai pris plaisir à lire ce roman de bout en bout
Lire l'évaluation complète

8.73 Appréciation globale

7.50 Appréciation Littéraire

Docteur Friedmann

Automne 1941. Fraîchement sorti de la faculté de médecine de Francfort, Emmerich Friedmann est contacté par le professeur August Hirt pour le rejoindre au camp de Struthof-Natzwiller afin de l’accompagner pour son grand projet scientifique. Rapidement déçu par le charlatanisme de son mentor, le jeune médecin a de grandes ambitions pour la race aryenne et entame ses propres recherches.
De nos jours. Cantonné dans les bureaux depuis plusieurs mois après un énième dérapage, Adam Radovic, capitaine au SRPJ de Lyon, est rappelé sur le terrain suite à la découverte des corps d’un médecin et de sa femme infirmière. Heureux dans un premier temps, il déchante rapidement quand il apprend qu’on lui a imposé une nouvelle partenaire, Valentine de Saint-Albin. Habitué à travailler en solo afin de pouvoir appliquer ses méthodes musclées, il va devoir faire équipe avec une bleue pistonnée par son beau-père, le préfet du Rhône. Une complicité entre les deux flics va s’installer, certainement forcée par le fait que chacun de leurs gestes sur cette enquête va être épié. Par qui ? Adam va devoir trouver la réponse à cette question en parallèle aux investigations pour avoir un coup d’avance sur le meurtrier.
L’enquête va conduire le duo vers la disparition de deux jeunes filles. De vraies jumelles d’après les photos. Pourtant, elles naissent avec quatre années d’écart. Une thèse surprenante est alors émise par Adam et confirmé suite à des tests ADN : les deux enfants pourraient être des clones. Une idée farfelue.
Adam Radovic, accompagné de Valentine de Saint-Albin, va pourtant insister dans cette voie, mettant en danger sa carrière et celle de sa partenaire. Ils sont encore loin d’imaginer que la folie nazie ne s’est pas arrêtée en Europe lors du procès de Nuremberg.

Mon appréciation
daniel
7.75 daniel - (63730) / 12-Apr-2017

Roman bien mené avec des retours dans le passé. Même si on se doute de la fin. plaisant à lire.
Lire l'évaluation complète

"Médecine damnée" - Fiche de lecture plus disponible - L'auteur et ses publications ont été retirées du site.

8.83 Appréciation globale

7.50 Appréciation Littéraire

Les Anges sont là, qui veillent sur toi.

Jessie Belcher, la trentaine bien tassée, est à un tournant de sa vie : après un divorce douloureux consécutif à un drame familial, elle est retournée vivre chez son grand-père, seul membre de sa famille encore en vie. A la mort de ce dernier, elle découvre qu’il se tenait au courant de ce qui se passait à Keowe, une petite ville du nord-ouest de la Caroline du Sud d’où sa famille était originaire.
Le grand-père de Jessie semblait s’intéresser à une affaire vieille de plusieurs décennies : la disparition du petit Toby Webson après que son père a tué sa mère et sa sœur avant de se suicider. On n’a jamais su ce qu’était devenu Toby mais il semble être de retour et semer le trouble dans Keowe.
Happée par cette histoire dont elle n’avait jamais entendu parler, Jessie décide de faire le voyage jusqu’à Keowe pour enquêter sur le mystère de l’enfant perdu des Webson.
Secondée par son collègue sarcastique, Miles, qui est lui aussi du voyage, elle croisera dans les rues labyrinthiques de Keowe et la forêt obscure d’Eden Woods tout une série de personnages tragiques, grotesques et inquiétants, tous empêtrés dans des secrets et mensonges vieux de plusieurs dizaines d’années.

Mon appréciation
daniel
7.75 daniel - (63730) / 14-Jun-2017

Début un peu longuet puis on se perd dans les personnages, mais si on tient bon...alors, l'auteur nous tiens en haleine jusqu'au bout.
Lire l'évaluation complète