Sevin Magali

Sevin Magali
25 ans / Châteaubriant
Genres évalués :
Policier Roman Fantasy Jeunesse
Inscrit(e) le : 12-Dec-2012
Envoyer un message

« Enseignante »

J'ai évalué 2 livre(s).

Votre fiche de lecture

8.00 Appréciation Globale

9.00 Appréciation Littéraire

Aura

Depuis la Guerre de la Rage, les Auraus d'Alchion, hommes et femmes capables de manier l'Aura, préservent la paix entre les nations du continent d'Altari. Ellann Raysand, jeune et arrogant capitaine de division de cette prestigieuse confrérie, mène une vie légère basée sur sa force et sur son immaturité. Mais victime d'une tentative d'assassinat de retour d'une mission diplomatique, le jeune Auraus va être forcé de fuir et d'ouvrir les yeux sur une crise risquant d'enflammer à nouveau le continent. Et de détruire par la même occasion le corps des Auraus. C'est à travers ce combat dans l'ombre qu'il se révélera à lui-même de bien des façons.

Mon résumé

Il s'agit du premier volume d'une série. En Altari, le capitaine Ellann Raysand de la 5e division des Auraus d'Alchion est banni pour avoir osé défié son seigneur et mentor, le Doyen Maja Hilto. Troublé par l'attitude plus qu'étrange de ce dernier, Ellann s'enfuit emmenant avec lui plusieurs Compagnons, dont son ami Meylin Vakyon et son Aînée Karah Narel, et un autre Auraus, Eolos, convaincus eux aussi que le Doyen transgresse les principes fondamentaux d'Alchion en supprimant la souveraineté de Keldon, le royaume voisin. Commence alors un voyage initiatique pour Ellann qui va devoir apprendre à se fier aux autres, à composer avec eux et à les apprécier à leur juste valeur, tout en prenant conscience que l'on ne maîtrise pas toujours son destin. Pourchassés par Alchion, Ellann et ses amis vont d'aventure en aventure et vont trouver des alliés ou des ennemis inattendus dans leur quête de la vérité.

Appréciation générale

En une phrase : Ce livre est le premier volume d'une série qui se termine en nous laissant sur notre faim car le suspense et le mystère sont bien établis, parce qu'on veut connaître la suite et qu'on s'est attaché aux personnages. C'est un bon livre qui suscite la curiosité. Il gagnerait beaucoup en qualité si les descriptions étaient plus riches afin que le lecteur puisse être transporté dans ce monde fictif.

Ce que j'ai particulièrement apprécié : La situation d'énonciation est parfaitement claire puisque tous les éléments nécessaires à la compréhension de la situation initiale sont présents : l'intrigue se déroule en Altari, continent découpé en plusieurs royaumes ou empires comme Keldon ou Alchion ; les personnages sont des serviteurs de l'Aura, substance magique innée chez certains. Un élément perturbateur vient bien troubler l'équilibre initial avec l'émission d'un ordre étrange du Doyen. Le suspense est bien au rendez-vous car le mystère de l'origine du trouble, tout en se dévoilant un peu, reste entier. Ce qui est intéressant également, c'est la construction progressive du personnage d'Ellann qui d'arrogant, perd un peu de sa superbe, au contact forcé avec les autres et lors de situations critiques, pour se découvrir finalement attaché à eux, comme le montre l'épisode de la perte d'Eolos. Les incursions dans le subconscient d'Ellann permettent aussi de le voir sous un angle différent. Enfin, la syntaxe complexe et fluide ainsi que la richesse lexicale sont très agréables et rendent la lecture plaisante.

Autres commentaires

Style littéraire : La richesse et la fluidité de l'expression rendent la lecture agréable.

Mon sentiment sur le titre du livre : Le livre est plaisant à lire et le fil directeur de l'intrigue suit une direction bien précise que le lecteur suit aisément sans pour autant se douter de la fin puisque le mystère est bien gardé. Il pourrait être passionnant si le réalisme des descriptions était renforcé et si les actions étaient plus nombreuses.

Ce que je pense des personnages : Ellann est un personnage arrogant et imbu de lui-même, qui a des réactions très spontanées et qui s'ouvre peu aux autres à cause de son passé, si ce n'est à Meylin. Au fil des aventures, il découvre ses compagnons qu'il avait jugés trop vite et sa carapace d'homme dur s'effrite peu à peu, dévoilant ainsi une part insoupçonnée de lui. C'est au contact des autres qu'il commence à entrevoir qui il est réellement, lui, fils de personne. Meylin et Karah sont des personnages secondaires intéressants car tous les deux à leur façon, douce pour Meylin, ami et confident d'Ellann, et brutale pour Karah, comme objet de désir qui se refuse à obéir, permettent à Ellann de se découvrir tel qu'il est, certes un homme "amélioré" mais un homme qui éprouve de la douleur lors de la perte d'un être cher (Eolos) ou de l'inquiétude (état physique de Karah). Bref, un homme doué de sentiments. Eolos, toutefois, n'est pas aussi travaillé que les autres d'où la difficulté de le cerner. Eden et Nalyn sont également deux personnages assez pâles qui mériteraient de voir leur personnalité gagner en profondeur - peut-être dans le volume suivant ? Quant à Lowen, le Dragon, il est intéressant par son côté endoctriné par des théories fumeuses sur lesquelles Ellann parvient malgré lui à lui faire ouvrir les yeux. La prise de conscience du mensonge et la perte de reprères à la fin du récit augurent de bonnes choses quant à lui. L'Auraus poursuivant Ellann ainsi que "Le Maître", seulement aperçus par le subconscient d'Ellann, ne sont pas assez présents.

Ce que je pense du thème général du livre : L'utilisation corrompue de la magie, la prise de possession des pensées et de l'esprit d'autrui (le Doyen semble être manipulé par "Le Maître") et enfin, la quête de la vérité sont des thèmes intéressants.

Ce livre ferait-il un bon film ? : Il faudrait la suite car la première partie n'est pas assez riche en rebondissements ou en actions pour constituer à elle seule un film.