Vieira Emmanuelle

Vieira Emmanuelle
26 ans / saint julien de civry
Genres évalués :
Contemporain Aventure Sentimental Fantastique Roman Fantasy Science Fiction Jeunesse Erotique
Inscrit(e) le : 20-Feb-2013
Envoyer un message

« professeur des écoles »

J'ai évalué 1 livre(s).

Votre fiche de lecture

6.00 Appréciation Globale

7.00 Appréciation Littéraire

Aura

Depuis la Guerre de la Rage, les Auraus d'Alchion, hommes et femmes capables de manier l'Aura, préservent la paix entre les nations du continent d'Altari. Ellann Raysand, jeune et arrogant capitaine de division de cette prestigieuse confrérie, mène une vie légère basée sur sa force et sur son immaturité. Mais victime d'une tentative d'assassinat de retour d'une mission diplomatique, le jeune Auraus va être forcé de fuir et d'ouvrir les yeux sur une crise risquant d'enflammer à nouveau le continent. Et de détruire par la même occasion le corps des Auraus. C'est à travers ce combat dans l'ombre qu'il se révélera à lui-même de bien des façons.

Mon résumé

Capitaine de la cinquième division des Auraus d'Alchion, Ellan Raysand est soumis à l'Aura, un pouvoir acquis de naissance, qui fait de lui un puissant guerrier et un membre d'une communauté crainte, régie par le Doyen. Mais quand ce dernier commence à donner des ordres contraires à toute humanité, et s'opposant aux principes moralisateurs de l'Aura, Ellan s'insurge et prend la tête d'un petit groupe de bannis, bien décidés à comprendre ce qui se passe sous le Dôme, et dans la tête du vieux doyen . Se découvrant de nouveaux pouvoirs, le capitaine Raysant, en suivant le chemin de la vérité, va braver mille dangers, affronter des traîtres et gagner des sympathisants.

Appréciation générale

En une phrase : J'ai passé un bon moment avec ce livre. J'ai même regretté que la fin arrive si vite! J'aurais envie de lire la suite. C'est un roman d'aventure fantasy assez réussi , qui gagnerait en faisant avancer l'intrigue plus concrêtement, plutôt que de rajouter un personnage de plus à chaque épisode d'action. Le héros est bien choisi, les personnages secondaires ont du corps et la coeur du problème est posé clairement en début de lecture. Tout est bien pensé, même la petite facétie amoureuse qui commence à poindre. La fin m'a néanmoins déçue, trop brutale, pas assez préparée, j'ai eu l'impression que le roman était amputé d'une partie ! Quel dommage!

Ce que j'ai particulièrement apprécié : -le rythme soutenu, style "roman d'aventure", avec des combats, des fuites, des rebondissements, des traîtrise et de l'action bien contée. -la relation sous-jacente entre Ellan et Karah, sorte de romance naissante, que l'on devine dans l'écriture, sous les fards de l'un ou les regards de l'autre.

Autres commentaires

Style littéraire : Le style est soutenu et riche. L'écriture est rapide, donnant de l'effet à l'aventure. C'est un style approprié et bien maîtrisé pour ce type de roman .

Mon sentiment sur le titre du livre : C'est un titre attractif, qui met le doigt sur une particularité du héros. bien choisi.

Ce que je pense des personnages : Le personnage de Ellan Raysand est assez complet, avec sa noirceur intérieur, une histoire lourde à porter et un sacré caractère.L'auteur a su lui donner néanmoins une fragilité que l'on sent dans sa relation avec Karah, une morale à toute épreuve et une noble ligne de conduite. C'est un vrai héros ! Karah est mystérieuse, belle et puissante. On a forcément envie de s'identifier à elle (si on est une femme !). juste un petit problème : à la fin du livre, on ne sait toujours pas ce qui lui est arrivé dans les geoles !!?? Meylin est le bon copains, sur qui on peut compter, qui connait Ellan par coeur, le soutient toujours, donnerait sa vie pour lui. Bon personnage ! Les autres sont tout aussi bien placés d'ailleurs. Le sacrifice d'Eolos en fait un grand personnage (est-il mort? ou reviendra-t-il tel Gandalf le gris?). Le traître d'aubergiste m'a prise par surprise, je le croyais infaillible, jolie pirouette de l'auteur !

Ce que je pense du thème général du livre : La quête de la vérité est un sujet déjà maintes fois traîté, mais qui fait encore recette. Dans un roman fantasy, il faut faire attention de ne pas tomber dans l'accumulations de voyages, de rencontres, de batailles, et suivre une ligne où le lecteur apprend au fur et à mesure, et ne se lasse pas des interminables chevauchées héroiques.

Ce livre ferait-il un bon film ? : pourquoi pas. peut-etre pas très original mais distrayant