Nazon Julien

Nazon Julien
26 ans / MONTEUX
Genres évalués :
Aventure Sentimental Policier Thriller Fantastique
Inscrit(e) le : 23-Jan-2013
Envoyer un message

« Professeur des écoles »

J'ai évalué 1 livre(s).

Votre fiche de lecture

5.00 Appréciation Globale

6.00 Appréciation Littéraire

Le Crime De River House

Une vieille amie de Polycarpe vient de se rompre le cou dans l’escalier de son manoir alors qu’elle venait justement de solliciter ses talents de détective pour éclaircir une vieille et terrible affaire.
Il se rend aux obsèques par un froid polaire et, durant vingt-quatre heures, il se retrouve piégé par le verglas à River House. Mais le manoir abrite de singuliers locataires. En les interrogeant pour comprendre ce que la vieille dame attendait de lui, il déclenche une avalanche de révélations dont certaines le touchent personnellement....
L’amour de sa compagne et le soutien indéfectible de ses amis, lui permettront de surmonter les incroyables révélations de cette double énigme criminelle.

Mon résumé

Policier sans policier. Une riche veuve, Albertine Floche, est tombée de l'escalier. Tous les locataires du château de River house deviennent suspect aux yeux d'un vieil ami et fin limier, Polycarpe Houle. A cet accident suspicieux vient se rajouter des éléments qui tendraient à remettre en cause l'accident de Gaby, la femme de Polycarpe et amie d'Albertine, quelques années auparavant. Polycarpe, ancien vétérinaire, mais fin détective à ses heures perdues, va trouver le fin mot de l'histoire pour résoudre ces deux accidents qui n'en étaient pas, aidé par sa nouvelle compagne Imogène.

Appréciation générale

En une phrase : J'ai mis longtemps à lire ce livre alors qu'en général je dévore les policiers. Trop de personnages, trop de longueurs dans le récit. Mais je salue l'intrigue qui est bien trouvé. Ce roman mériterait quelques raccourcissements, pour être un bon polar.

Ce que j'ai particulièrement apprécié : Deux accidents qui au final n'en sont pas. La complexité des personnages, rien ne coule de source, il faut que Polycarpe aille chercher au plus profond de chaque suspect. Le fait que ça se passe en France.

Autres commentaires

Style littéraire : Selon les moments de lecture, l'auteur ne reste pas assez dans le policier, et on peut se croire des fois dans un roman presque à l'eau de rose.

Mon sentiment sur le titre du livre : Pourquoi appeler un château français "River House". On en peut pas trouver quelque chose de mieux et de plus poétique, en français ?

Ce que je pense des personnages : Il y en a trop, et comme chacun est très bien décrits, cela devient trop long à lire. Il y en a plein qui à mon sens peuvent disparaître, voire raccourcis... Sinon j'aime beaucoup la relation entre Polycarpe et Imogène

Ce que je pense du thème général du livre : Cela peut être une situation de la vie de tous les jours.

Ce livre ferait-il un bon film ? : Oui mais en plus court...