Jabalé Jean Louis

Jabalé Jean Louis
25 ans / Montpellier
Genres évalués :
TOUS LES ROMANS Historique Policier Jeunesse
Inscrit(e) le : 04-Apr-2008
Envoyer un message

« Instituteur »

J'ai évalué 4 livre(s).

Votre fiche de lecture

10.00 Appréciation Globale

10.00 Appréciation Littéraire

Une Libération

|
EN LIBRAIRIE. Un lieutenant de police vient interroger les pensionnaires d’une maison de retraite en Bretagne suite au meurtre de l’un de ses résidents.
Parmi eux, Odette Dulac, une vieille femme qui tricote des layettes.
Mais Odette tricote aussi ses souvenirs. Paris, 1940. Elle a dix-neuf ans quand les Allemands entrent dans la capitale. Souvenirs douloureux d'une jeunesse gâchée par un passage à l’âge adulte que les circonstances historiques vont forcer, sables mouvants d’une Occupation où elle va devoir faire face à des responsabilités trop grandes pour elle, à des événements qui la dépasseront…
L'interrogatoire du policier tourne à la confession ; une libération pour Odette qui peut enfin chasser ses fantômes.

Mon résumé

Essentiellement les dernières heures de l'Occupation et les premières de la Libération de Paris, vécues par une jeune femme de 22 ans. Parallèlement, une enquête policière de nos jours en Bretagne, dont on comprend rapidement qu'il y a un lien avec les évènements d'alors, mais sans avoir d'emblée tous les éléments qui permettent de voir clairement ce lien. On devine que le titre "Une libération" désigne à la fois un point de vue sur la Libération, mais aussi un acte libératoire dont on ne comprend toute la nature que dans les dernières pages.

Appréciation générale

En une phrase : Un manuscrit que j'ai eu beaucoup de plaisir à découvrir, et auquel je souhaite d'être publié. Excellent roman.

Ce que j'ai particulièrement apprécié : L'écriture est extraordinairement fluide et le manuscrit, pourtant volumineux, est très vite lu. Le récit est bien mené, mêlant Histoire et fiction, combinant suspense et réflexions personnelles de l'héroïne. Excellent travail de documentation sur la période concernée, venant d'un auteur qui pourtant ne l'a visiblement pas connue.

Autres commentaires

Style littéraire : écriture extraordinairement fluide

Mon sentiment sur le titre du livre : Pour les raisons que j'ai énoncées plus haut, il me semble parfait, il ne faut surtout pas le changer ; on y comprend : a) un point de vue subjectif sur la Libération, b) un acte (contemporain) qui "libère".

Ce que je pense des personnages : Assez crédibles, même s'ils sont parfois un peu caricaturaux.

Ce que je pense du thème général du livre : Il y a plusieurs thèmes, à commencer par le contexte historique qui sert de toile de fond, mais aussi et surtout le parcours combattant d'Odette, son sentiment face à la guerre et à l'occupation, tempérée de manière assez juste par sa relation avec Auguste. Sa reconstruction et sa libération personnelle sont peut être un peu trop effleurées. L'attitude des français et des allemands pendant l'Occupation est assez bien traitée, et ce n'est pas forcément à l'avantage des français... Le passage au Meurice, alors que les cloches de la Libération se mettent à sonner, montre bien le déni dans lequel se trouve l'occupant, et nous fait voir le nazisme davantage comme une étrange maladie mentale que comme une doctrine politique.

Ce livre ferait-il un bon film ? : Il serait sans doute difficile de rester fidèle au texte et en même temps d'éviter de trop ressembler à "Paris brule-t-il?". Les aspects plus personnels autour d'Odette devraient alors être mis en avant, au détriment de la narration historique.