Dupuis Mendel Nathalie
Dupuis Mendel Nathalie
retraitée
26 ans

millas

Statut
Lecteur en herbe - 1 livre(s) évalué(s)
Genres Favoris
TOUS LES ROMANS
Nouvelles/ contes
Livres téléchargés
1
Moyenne des notes attribuées
10/10
Envoyer un message

Votre fiche de lecture

9.11 Appréciation globale

8.00 Appréciation Littéraire

Une Libération

|
EN LIBRAIRIE. Un lieutenant de police vient interroger les pensionnaires d’une maison de retraite en Bretagne suite au meurtre de l’un de ses résidents.
Parmi eux, Odette Dulac, une vieille femme qui tricote des layettes.
Mais Odette tricote aussi ses souvenirs. Paris, 1940. Elle a dix-neuf ans quand les Allemands entrent dans la capitale. Souvenirs douloureux d'une jeunesse gâchée par un passage à l’âge adulte que les circonstances historiques vont forcer, sables mouvants d’une Occupation où elle va devoir faire face à des responsabilités trop grandes pour elle, à des événements qui la dépasseront…
L'interrogatoire du policier tourne à la confession ; une libération pour Odette qui peut enfin chasser ses fantômes.

Mon résumé

Paris, Octobre 1943. C'est le début de l'histoire de Lancelot jeune femme entrée en résistance... c'est aussi à travers elle et son parcours l'histoire de la libération de Paris. Auray, Finistère, mai 2006.Crime inexpliqué dans une maison de retraite. Odette Dulac, une pensionnaire, se raconte au Commissaire chargé de l'enquête...

Appréciation générale

En une phrase : Une histoire prenante, un témoignage "de l'intérieur" de cette partie de l'Histoire de France mille fois décrite, et qui, cette fois-ci, sent "le vécu". Un bouillonnement dont on ne sort par indemne.

Ce que j'ai particulièrement apprécié : Une fois lues les premières lignes, je n'ai pas pu quitter le livre. Les détails sont précis et vérifiables, l'Histoire est respectée. Le ton relativement neutre de la narration m'a permis de continuer ma lecture, car malgré les parties sordides, la pudeur est toujours de mise. Liberté est laissée au lecteur.

Autres commentaires

Style littéraire : Il m'a été difficile dans la première partie de faire les va et vient entre les deux époques, exercice qui est parfaitement maîtrisé dans la deuxième partie. Le fait que les 400 pages soient écrites d'une traite sans aucune séparation ne laisse pas de répit au lecteur.

Mon sentiment sur le titre du livre : parfait

Ce que je pense des personnages : Il n'y a qu'un seul vrai personnage pour moi : l'héroïne. Beaucoup de facettes humaines y sont rassemblées, ce qui la rend "humaine" et lui donne toute sa force. Les autres personnages sont (bien croqués) des accompagnants de ses tranches de vie.

Ce que je pense du thème général du livre : La période ayant tellement été traitée, il me semblait difficile de refaire une histoire. Pari réussi. On EST à Paris, on EST sous l'occupation, on EST tous ces résistants. et l'on vit cette libération.

Ce livre ferait-il un bon film ? : Les images ne véhiculent pas toujours ce que disent les mots. Elles vous servent tout cru ce que les mots suggèrent. Mais avec un réalisateur de talent, on ne sait jamais... Pourquoi pas ?