Callierose

Callierose
31 ans / Beaune
Genres évalués :
Contemporain Policier Thriller Jeunesse Nouvelles/ contes Philosophie/ religion Poésie Témoignages Sociologie
Inscrit(e) le : 30-Apr-2017
Envoyer un message

« Enseignante »

J'ai évalué 3 livre(s).

Votre fiche de lecture

6.00 Appréciation globale

7.00 Appréciation Littéraire

Démons et Merveilles

Démons et Merveilles. Prenez un dealer de drogue, encore pire que son pseudonyme le laisse présager : Pablo Esco ! Puis ajoutez un flic pugnace au grand cœur pour le traquer : Gus Rosemann ! Ceci est l’histoire du bien contre le mal.
Du réchauffé, du déjà-vu ! Voilà ce que vous pensez, n’est-ce pas ?
Vous vous trompez royalement !
Cette histoire, saupoudrée de drogue, de notes de musique, d’intelligence et d’originalité dont les rebondissements vous retourneront le cerveau, est tout sauf du déjà-vu !
C’est celle d’un trafiquant diabolique, capable de toutes les bassesses pour régner sur le narcotrafic et celle d’un Stup angélique qui croisera, entre autres, la route d’un bébé retrouvé dans une poubelle, d’un jeune obèse suicidaire et d’un prodige capable de toutes les prouesses. Ce roman policier à suspense annonce d’emblée la couleur, vous y trouverez des démons et des merveilles, mais oserez-vous ouvrir cette partition infernale ?

Mon résumé

Gus Rosemann est policier à la brigade de lutte contre les stupéfiants. Une affaire, qui commence par une perquisition banale au pied d'un immeuble, va venir en fait bouleverser et modeler sa vie : ses joies, ses peines, ses rencontres, ses sentiments, sa vision de l'existence... Il en fera une quête obsessionnelle, qui entraîne le lecteur au coeur des méandres d'un trafic de drogue de grande ampleur, dont le mystérieux Pablo Esco tire les ficelles...

Appréciation générale

En une phrase : L'histoire est construite de façon habile. Elle maintient le lecteur dans l'attente et le suspense au fil des pages et des chapitres. La plongée dans le monde sans pitié des banlieues et des narcotrafiquants est très réaliste et bien documentée. Attention cependant à ne pas tomber dans une certaine stéréotypie! Les liens entre les personnages sont subtils. Les destins s'entrecroisent avec talent. L'univers du narcotrafic ne devient même par moment qu'un prétexte à l'émergence des relations entre les personnages, ce qui apporte une dimension humaine, presque philosophique à ce roman policier. La fin choisie nous laisse entrevoir une suite à ce roman...une nouvelle enquête de Gus Rosemann pour coincer le tueur en série à la rose....

Ce que j'ai particulièrement apprécié : Le rythme du récit est rapide, ce qui ne laisse pas le temps de s'ennuyer! Les rebondissements au fil de l'histoire sont très ingénieux. Le fait d'avoir choisi que l'histoire se déroule sur une vingtaine d'année permet une vraie évolution des personnages.

Autres commentaires

Style littéraire : Le style et l'écriture manquent un peu de finesse par moment. L'utilisation excessive d'un langage imagé, de métaphores filées qui se succèdent, alourdissent la lecture et n'apportent pas toujours un plus à la qualité de l'écriture ni à celle de l'histoire. Mais malgré cela, la lecture reste fluide et dans l'ensemble agréable.

Mon sentiment sur le titre du livre : Le titre fait davantage penser à celui d'un roman d' héroic fantasy qu'à celui d'un roman policier !

Ce que je pense des personnages : Le fait que le roman se passe sur une vingtaine d'années permet une évolution significative des personnages principaux dans le temps, ce qui est très appréciable. On croise également beaucoup de personnages secondaires, mais comme leurs rôles sont clairement définis et éclairés dans l'histoire cela n'est pas dérangeant. Le tour de force est d'avoir su faire d'un de ces personnages secondaires très discret : Nadjet MAKOULI l'instigateur de toute l'histoire...et de ne découvrir cela qu'à la fin...avec la frustration pour le lecteur de savoir que le personnage de Gus, lui, ne saura jamais la vérité! GUS ROSEMANN a de multiples facettes. Fidèle à l'image que l'on se fait d'un flic des " stup ", avec une part sombre qui le conduit à se mettre dans des situations périlleuses. Cabossé par la vie, dévasté par la mort de sa compagne, il apparaît comme une figure obsessionnelle, à la fois soucieux de justice et ayant soif de vengeance. Sa rencontre avec le petit Walter alias Gauthier permettra de faire triompher son coté positif. On suit avec inquiétude et bienveillance la quête de ce personnage à vif. GAUTHIER BRISSON, lui, subit une métamorphose complète et radicale au fil du roman. De l'adolescent obèse et complexé, il devient le génie longiforme... Cette transformation nous semble encore plus méritée lorsqu'on apprend ses véritables origines. Personnage le plus attachant du roman, il nous laisse cependant un peu troublé sur la fin lorsqu'on ne peut s'empêcher, à l'instar de Gus, de l'envisager comme étant le tueur à la rose... PABLO ESCO est à la fois un fantôme et un personnage réel dans cette histoire, dont l'identité fluctue. La découverte de sa véritable identité au chapitre 43 est un élément majeur qui permet de relire l'histoire sous un nouveau jour... La cruauté et la soif de contrôle sans limites de cette femme nous fait éprouver de la compassion pour ses proches. D'ailleurs, un soulagement et sentiment de justice s'empare du lecteur lorsque celle ci décède.

Ce que je pense du thème général du livre : Le thème choisi : l'univers des trafics de drogue est très intéressant. Des banlieues parisiennes au Rif Marocain, on découvre avec curiosité l'organisation, les rouages et les différents acteurs du narcotrafic. On comprend ainsi mieux la traque incessante et laborieuse des policiers dans cet univers d'omerta, de dilution des rôles.

Ce livre ferait-il un bon film ? : Oui, ce livre ferait sans hésitation un très bon film car tous les éléments sont réunis : la drogue, le policier avec son côté sombre, le drame familial, l'enquête aux multiples rebondissements...