Perrier Charlene
docteur en médecine vétérinaire
35 ans

Guenin

Statut
Lecteur d'Or - 63 livre(s) évalué(s)
Genres Favoris
Contemporain
Sentimental
Policier
Thriller
Fantastique
...
Livres téléchargés
70
Moyenne des notes attribuées
8.24/10
Envoyer un message

Votre fiche de lecture

7.11 Appréciation globale

7.00 Appréciation Littéraire

Le Chat qui ne pouvait pas tourner

David Sterling, la quarantaine, est capitaine à la 3ème Section de la Police Judiciaire (SPJ) de Paris. Chef d’enquête sur le meurtre d’une jeune femme tuée à l’arme blanche sur les berges de la Seine, il pressent dès le départ une affaire hors du commun. La suite des évènements va lui donner raison. Car les meurtres de femmes – toutes jeunes, blondes et menues - s’enchaînent, commis dans des arrondissements de la compétence de la 3ème SPJ. Est-ce un hasard ? Est-il lié à ces crimes ? A lui et à son équipe de lieutenants de percer le mystère, de fausses pistes en rebondissements, dans un Paris où la Rive gauche tient une place prépondérante.
Personnage principal de ce premier roman – et le début d’une série -, David Sterling est suivi à la loupe : l’enquêteur au flair renommé, le séducteur aux multiples conquêtes mais aussi l’homme et ses états d’âmes de flic en mal de reconnaissance. Et si le chat qui ne pouvait pas tourner, c’était lui ?

Mon résumé

Des meurtres sur des filles blondes sont commis dans la capitale. L'enquête revient au capitaine sterling, ce qui va l'amener à se poser des questions sur lui même.

Appréciation générale

En une phrase : En soi un roman qui reste plaisant à lire mais sans surprise, on n'est pas tenu en haleine.

Ce que j'ai particulièrement apprécié : Un livre qu'on lit facilement sans prise de tête. Les passages narrés par le meurtrier sont bien conçus, de même que ceux sur pyl et ses déviances sexuelles, par contre le reste semble plat à côté.

Autres commentaires

Style littéraire : Il faudrait mettre le texte en justifié. Les alinéas ne sont pas respectés et ne sont pas identiques au sein des dialogues et des textes. A part ça, lecture fluide.

Mon sentiment sur le titre du livre : Bien car sterling est comme le chat de son amie après ses crises d epilepsie il suit une idée préconçue et se cogne virtuellement la tête contre le mur sans pouvoir voir ce qui l'entoure avant de se retrouver face à la réponse.

Ce que je pense des personnages : Sterling a une face sombre pas si bien cachée que cela. Pyl est à la limite le personnage qui est le mieux abouti, de quelqu'un de timide et complexé il arrive en fin de roman à comprendre et à assumer ses deviances sexuelles. Bernie est le copain confident discret, place importante pour mener à bien son projet. Le tueur semble investi d'une mission et a besoin de sentir son pouvoir sur les autres il a droit de vie et de mort. Les autres personnages sont plutôt fades et effacés.

Ce que je pense du thème général du livre : Thème général meurtre ritualisé qui marche toujours mais rien d'innovant ou surprenant.

Ce livre ferait-il un bon film ? : Pas forcément trop de déjà vu.