daniel paraire
daniel paraire
artiste peintre, écrivain
61 ans

mirefleurs

Statut
Auteur - 7 livre(s) évalué(s)
Genres Favoris
TOUS LES ROMANS
Livres téléchargés
7
Moyenne des notes attribuées
6.07/10
Envoyer un message

Votre fiche de lecture

4.50 Appréciation globale

2.50 Appréciation Littéraire

Le silence de Babooshka

Quelque sept années auparavant, Eva, Anastasia et Sofia ont fui la Russie pour la France. Munies d’un passeport britannique et ne connaissant pas un mot de français, elles ont réussi l’exploit de se faire engager au très sélect « Delirium ».
Le célébrissime cabaret parisien qui les employait vient de tomber sous le choc : ses trois danseuses sont retrouvées mortes dans des conditions bien étranges.
Les victimes, curieusement disposées, forment une position parfaitement géométrique. Ce triangle hors du commun renferme un candélabre muni de trois branches dont la cire et la flamme sont encore brûlantes. Plus mystérieux encore, sur leur visage, une partie bien précise et différente à chaque fois a été mutilée.
Dépêché sur les lieux, d’emblée, l’inspecteur principal de la police judiciaire du Xème arrondissement, Robin Buisseret ne sait comment orienter ses recherches. En effet, plusieurs hypothèses sont possibles : rite satanique, psychopathe en manque de reconnaissance, crime raciste, vengeance, etc.
Tout se précise lors de l’autopsie : un curieux tatouage est découvert sur leur nuque. L’inspecteur Buisseret est convaincu qu’en déchiffrant ce qui ressemble étrangement à un code-barre, il pourra découvrir le mobile de ce triple meurtre.
En admettant qu’il puisse percer ce premier mystère, cela lui suffira-t-il pour le conduire jusqu’à l’assassin ?
Aidé par sa jeune recrue, Diane Dagobert, mais plus encore par son interprète, Olga Bezoukladnikov, celui-ci va tenter de démêler l’écheveau complexe qui s’impose à lui.

Mon résumé

Que dire ? Ce livre est si mauvais que dès la trentième page on a envie d'arrêter la lecture. Je me suis forcé à continuer malgré tout. Hélas... jusqu'au bout: de l'ennui.

Appréciation générale

En une phrase : Ce livre est mauvais. Mal écrit. trop de fautes de syntaxe. Des répétitions dans les paragraphes. Manque de fluidité. Personnages insipides. Dommage, l'idée de départ paraissait séduisante. On décroche rapidement de l'intrigue.

Ce que j'ai particulièrement apprécié : Peut-être la référence au Tao Te King de Lao Tseu.

Autres commentaires

Style littéraire : Manque de travail. Il faut relire plusieurs fois et ne pas hésiter à faire lire son texte à d'autres personnes.

Mon sentiment sur le titre du livre : Correct et aguicheur

Ce que je pense des personnages : Manque de consistance. Pas assez fouillés. Mériteraient d'être retravaillés.

Ce que je pense du thème général du livre : Plus que moyen.

Ce livre ferait-il un bon film ? : Pas du tout