Melin Jean Marie

Melin Jean Marie
73 ans / Sérignan du Comtat
Genres évalués :
TOUS LES ROMANS Contemporain Historique Régional Sentimental Policier Thriller Roman Fantasy AUTRES GENRES QUE ROMAN Divers Erotique
Inscrit(e) le : 16-Feb-2013
Envoyer un message

« retraité ptt »

J'ai évalué 138 livre(s).

Votre fiche de lecture

7.50 Appréciation Globale

7.50 Appréciation Littéraire

Le cadavre de la honte

Résumé du « Le cadavre de la honte » de A.KHEMMAL
Le cadavre de la honte est un roman composé de 218 pages agencées en douze chapitres.
Le récit présente une trame où un homme, Bounoun, personnage complexe menant une vie mouvementée, est découvert mort après une disparition de quelques jours, selon cinq hommes de son voisinage.
Certains d’entre eux assurent que l’assassin est le fils de la victime, Mezhoud.
Le chef de brigade de la gendarmerie territorialement compétent prend en charge l’enquête.
Au moment de la levée du corps retrouvé enseveli sous un tas de chaume, le cadavre s’avère être celui d’une femme, Fatma. Un rebondissement inattendu qui relance l’enquête, naturellement.
La femme retrouvée morte, Fatma, est la mère du suspect de départ, Mezhoud. Elle est aussi l’ancienne maîtresse de l’homme que tout le monde croit au-dessus de tout soupçon, Bounoun. Ce dernier est, en fait, le père de Mezhoud, l’enfant illégitime renié dès la naissance. Il est, également, l’auteur du meurtre commis sur la personne de son ancienne compagne…
L’influence du personnage respectable, Bounoun l’assassin, sur les autorités locales n’a pas impressionné, l’adjudant-chef, Aïssa (personnage principal) qui a persévéré dans sa quête de la vérité. À l’issue d’une enquête passionnante mettant en action son talent déductif, le gendarme a fini par élucider l’énigme et démasquer le criminel.

Mon résumé

Quatre habitants d'un village arabe,trouvent un mort enterré à la va vite,ils préviennent le chef de la brigade de gendarmerie.Il leur raconte une de ses anciennes investigations.La personne retrouvée décéder s'appelait Bounoum,un coureur de jupons,Mezhoud,le fils est soupsonné.Nadji pourrait être également le meurtrier.Mezhoud est agressé par Amara,un des jeunes fils de Bounoun.Alors que Aissa et le chef de la police se rendent sur les lieux du meurtre,ce n'est pas Bounoum qu'il découvre mais sa femme,la mère de Mezhoud.Amara avoue aux policiers que s'il a agressé Mezhoud,c'est parce que ce dernier voulait avoir des relations amoureuses avec Mamouma sa soeur,la demie soeur de Mezhoud.

Appréciation générale

En une phrase : C'est une belle histoire à découvrir,agréable à lire,multiples surprises.Beau roman policier.

Ce que j'ai particulièrement apprécié : On ne s'ennuie pas à lire ce récit à rebondissement en nombre.La surprise de la fin à laquelle on ne s'attend pas.

Autres commentaires

Style littéraire : Style coulant explicite et trés facile à lire.

Mon sentiment sur le titre du livre : C'est le bon titre.

Ce que je pense des personnages : Bounoun:Personnage principal,est porté disparu,mais on saura pourquoi,c'est lui le meutrier. Aissa:Le chef de la gendarmerie,un peu perdu et cela ce comprend. Mezhoud:Le fils caché de Moudoun,sera dans un premier temps soupconné du meurtre. Amara:fils du mort,demi frére de Mezhoud avec qui il aura des démélés. Mamoula:cause de la bagarre entre Amara et Mezhoud.

Ce que je pense du thème général du livre : Investigation difficile à résoudre,Aissa,est un peu perdu,tous les acteurs peuvent être le meutrier,et surtout qu'au début on pense que c'est moudoun le mort,alors que c'est véritablement une femme.

Ce livre ferait-il un bon film ? : oui