Lemiere

Lemiere
63 ans / Chouzé sur Loire
Genres évalués :
TOUS LES GENRES
Inscrit(e) le : 20-Feb-2013
Envoyer un message

« retraité »

J'ai évalué 58 livre(s).

Votre fiche de lecture

8.13 Appréciation globale

9.00 Appréciation Littéraire

vengeances tardives

Ete 1990. Un cadavre est découvert dans un étang de Corrèze. La victime est un ancien sénateur, notaire de profession et une figure importante de la résistance locale pendant la Seconde Guerre Mondiale. Les enquêteurs privilégient la piste familiale, jusqu'au meurtre d'un second notaire, ami du sénateur et membre du même groupe de résistants. Des indices troublants plaident pour la présence d'un trio de personnes décidées à aller au bout d'une vendetta. Mais il faudra aux enquêteurs en découvrir d'abord les mobiles pour résoudre cette affaire où les pistes se croisent en permanence.

Mon résumé

Des assassinats sont perpétrés en Corrèze parmi des anciens combattants. Une enquête complexe sur ce qui semble être un règlement de compte au mobile incertain. Le temps presse car le ou les assassins passent à la vitesse supérieure.

Appréciation générale

En une phrase : Très agréable à lire, on se prend au jeu de deviner, on sourit souvent. Un bon moment de lecture.

Ce que j'ai particulièrement apprécié : un bon rythme, un suspense qui ne faiblit pas, on a envie de savoir qui est l'assassin.

Autres commentaires

Style littéraire : Une sérieuse relecture s'impose. Savez-vous quand on utilise ces ou ses?

Mon sentiment sur le titre du livre : Bon. Pour être tardive, la vengeance est tardive. j'aime bien ce titre en forme de calembour dans la vielle tradition du polar. C'est lui qui m'a donné envie d'évaluer ce manuscrit.

Ce que je pense des personnages : Ils sont bons, bien étudiés. Chacun est utile au roman et le sert bien. Les gendarmes sont un peu Bisounours mais bon on peu rêver. d'autre part je ne savais pas que les gendarmes, le procureur et le commissaire avaient une libido!

Ce que je pense du thème général du livre : parfaitement crédible.

Ce livre ferait-il un bon film ? : oui.