Thavot

Thavot
32 ans / CORPEAU
Genres évalués :
TOUS LES ROMANS
Inscrit(e) le : 02-Oct-2013
Envoyer un message

« Assistante de direction »

J'ai évalué 19 livre(s).

Votre fiche de lecture

9.00 Appréciation globale

8.00 Appréciation Littéraire

Terminus

Tout commence par un banal trajet en train. Certains passagers se rendent à leur travail, d’autres partent en vacances, d’autres encore rentrent chez eux. Rien ne différencie ce jour d’un autre. Ce n’est que la routine d’un voyage, réunissant des personnes qui ne se seraient jamais croisées. Puis, en l’espace d’un instant, le réel se déforme et une partie du train disparaît.
Les passagers qui ont survécu à la catastrophe découvrent un univers étonnant, qui ne ressemble à rien de ce qu’ils ont pu connaître. De nombreuses théories circulent, car l’esprit humain ne peut apaiser la peur sans tenter de poser des notions sur l’inconnu. Est-ce le purgatoire, un nouveau monde, une hallucination collective, une réalité virtuelle imposée ? La seule certitude est que personne ne le sait.
Sous la houlette de Samuel Bild, discret employé de bureau quelques heures plus tôt, les survivants s’organisent. Mais cette entente tacite va bien vite péricliter. Deux factions se créent : l’une menée par Sam Bild, l’autre par Billy. Ce dernier est un vagabond entre deux âges, un illuminé dans l’ancien monde qui devient un prophète grâce à la catastrophe. Le danger vient aussi de l’extérieur de leur train échoué au milieu d’une plaine stérile sous un ciel mauve sans soleil. Une créature rode, enlève et tue. On soupçonne un des passagers, que le groupe de Billy manque de tuer sous une grêle de coups.
Samuel Bild se rend compte qu’ils ne pourront survivre bien longtemps s’ils restent passifs. Les vivres diminuent, l’isolement et la terreur poussent les passagers à prendre des décisions insensées. Aucun secours ne viendra, contrairement à ce que l’on le pensait au début. Il faut prendre les choses en main ou mourir. Une expédition est constituée, on lui donne armes de fortune et quelques vivres. Pendant qu’elle repère les environs à la recherche d’un signe de vie ou de nourriture, Sam pourchasse la créature qui a enlevé une jeune fille en pleine nuit.
La créature n’en était pas une. C’était un reste d’homme. Un survivant à leur image, rendu fou par des décennies de solitude. Mais de l’impossible découverte née un espoir. Si un homme a pu survivre durant si longtemps, ils le peuvent aussi. D’ailleurs, la source de nourriture et d’eau de cet homme est découverte. En parallèle, on attend le retour de l’expédition. Les jours passent, bien plus qu’on en avait alloué.
Billy s’est constitué un petit groupe de disciples qui s’abreuvent de sa libre interprétation de la religion. Prônant un Dieu violent et vindicatif. Il inculque à ses suiveurs sa vision du nouveau monde. Un monde où les croyants ont le droit et le devoir de prendre ce qu’ils souhaitent. Sam et ses hommes surveillent autant qu’ils le peuvent l’évolution de ce groupe. Craignant une guerre ouverte ou une lutte vicieuse.
Cependant, Sam décide de monter une seconde expédition. Il confie son organisation à Arthur Griddle, homme mystérieux qui voyageait avec un pistolet dans son bagage à main. Le désespoir s’abat sur un couple de personnes âgées qui décident d’en finir selon leurs propres termes. On retrouve leur corps se vidant de leur sang dans un des compartiments.
L’expédition s’organise et quitte le train. Sam a chargé un homme de confiance et une jeune femme (de laquelle il est en train de tomber amoureux) de garder un œil sur les agissements de Billy durant son absence. La longue marche débute. Les explorateurs suivent les signaux laissés par le groupe précédent. Leur parcours les mène de plaines désertiques en zones couvertes d’étranges cônes gigantesque jusqu’aux montagnes titanesques dans lesquelles vivent des créatures hostiles. Celles-ci ont eu raison du premier groupe, décimé dans une caverne. Ce sera la seule découverte de l’expédition. Sam décide de retourner au train, ne voulant pas laisser Billy plus longtemps seul.
Plusieurs jours de marche n’ont apporté aucune réponse. Du moins pas une qu’il voulait entendre. Il n’y a rien ici. Seulement les vestiges d’autres survivants (un avion de la seconde guerre mondiale, par exemple) et une nature hostile.
Dans le train, les choses ont vite déparé, comme le craignait Sam. Billy a fait enfermer James, l’homme de confiance de Sam, et Amy, sa compagne. Amy est offerte en sacrifice au Dieu de Billy qui espère attirer ainsi sa grâce et son amour. James, prisonnier, voit arriver une aide qu’il n’espérait plus. Une adolescente tombée entre les griffes de Billy comprend qu’il n’est pas ce qu’il dit être. Ce n’est pas un prophète ou un sauveur, c’est un fou. Elle et James s’enfuient, prévoyant d’alerter Sam avant qu’il ne revienne au train.
Le problème des plans est qu’ils peuvent toujours capoter. Sam et son petit groupe parviennent jusqu’au train sans que James ne puisse intervenir. Les explorateurs sont capturés et enfermés à leur tour. James comprend qu’il n’y a plus qu’une chose à faire. Il convainc l’adolescente qui l’a libéré de l’aider. Ils doivent maîtriser le groupe de Billy. Frapper pour tuer, sans discuter. Ils se faufilent jusqu’au train, tue deux des quatre disciples de Billy.
Les prisonniers sont libérés. Sam aperçoit le corps de sa compagne, non loin du train et comprend que Billy ne lui mentait pas en lui disant l’avoir tué. Il se saisit de l’arme d’Arthur, descend du train et abat Billy d’une balle dans la tête sous les yeux des autres passagers.
En quelques jours, les survivants ont découvert leur véritable nature. Une fois libéré du carcan de la société, torturé par le désespoir, l’homme redevient une bête sauvage. La fin n’apporte aucune explication sur la raison de l’accident. Chaque théorie peut être la bonne, c’est au lecteur de choisir. La seule certitude est que les passagers restants sont abandonnés, livrés à eux-mêmes et ne retrouveront sans doute jamais ni leur monde ni leurs proches ni leurs existences routinières.
À moins que ?

Mon résumé

Les passagers d'un train se retrouvent mystérieusement transportés sur un monde inconnu aux paysages étranges. Ils vont devoir affronter ce monde hostile pour survivre, à moins que leurs rivalités et conflits ne causent leur perte.

Appréciation générale

En une phrase : Roman de bonne qualité et qui se lit bien. On est vite pris dans l'histoire, s'inquiétant de la survie des passagers tout autant qu'eux. Ce monde inconnu imaginé est cohérent et bien décrit. Les personnages sont réalistes, pas de stéréotype, on s'attache à certains et on en déteste d'autres. Dommage d'avoir l'impression de rester sur notre faim à la fin, à moins qu'une suite ne soit en préparation.

Ce que j'ai particulièrement apprécié : - L'alternance entre les personnages pour donner un point de vue global sur les différents ressentis des personnages sur leur situation. - La création de ce monde inconnu assez intéressant et qui donne envie d'en savoir plus.

Autres commentaires

Style littéraire : A priori pas de faute d'orthographe, de grammaire ou de syntaxe. Style fluide adapté au thème du livre. Attention, si le personnage n'est pas indiqué, on ne perçoit pas toujours lequel on suit car le style est très similaire peu importe le personnage impliqué.

Mon sentiment sur le titre du livre : Titre assez bien adapté à l'histoire du livre puisque les personnages sont dans un train et qu'ils se retrouvent perdus dans un monde inconnu. Par contre il n'indique pas quel type de livre on lit. Pour être encore plus pertinent, peut-être faudrait-il que la fin du roman montre que leur destination est réellement leur terminus sans espoir de retour ?

Ce que je pense des personnages : On suit au fur et à mesure de l'histoire près de la moitié des passagers selon l'évolution des évènements entrant dans leurs pensées, se concentrant tout autant sur leur psychologie que sur leurs actions. Chacun a son caractère, cohérent avec son histoire personnelle dévoilée petit à petit. Pas de stéréotype. Seul bémol, Sam qu'on peut présenter comme le personnage principal, est peut-être un peu trop parfait dans son rôle de héros, mais heureusement la fin prouve le contraire.

Ce que je pense du thème général du livre : Le thème de la survie dans un milieu hostile et inconnu n'est pas nouveau mais bien maitrisé par l'auteur en s'attachant aux réactions que ce type de situation apportent aux différents personnages, jusqu'à la folie, mais sans trop en surjoué.

Ce livre ferait-il un bon film ? : L'intrigue et le monde dans lequel elle évolue sont un terreau parfait pour un film.