Pupier

Pupier
26 ans / SAIL SOUS COUZAN
Genres évalués :
Autobiographique Policier Thriller
Inscrit(e) le : 13-Jun-2015
Envoyer un message

« Secrétaire »

J'ai évalué 5 livre(s).

Votre fiche de lecture

9.24 Appréciation globale

8.00 Appréciation Littéraire

CADRAN

Imaginez le pire cauchemar de votre vie.
Un matin de bonne heure, vous vous rendez sur votre lieu de travail pour expédier un dossier urgent. Juste après, vous prenez la route pour vous rendre à l’enterrement de votre frère, tué dans un accident de voiture. Plus tard dans la matinée, un client exigeAnt vous téléphone et vous demande expressément de lui envoyer un document important. Malgré les circonstances, vous êtes obligé de retourner dans votre agence de Bordeaux.
Arrivé sur place, l’hôtesse d’accueil avec qui vous travaillez depuis presque dix ans ne vous reconnaît pas. Vous insistez mais elle appelle le service de sécurité qui vous passe à tabac.
Vous voulez rentrer chez vous pour retrouver votre femme et éclaircir la situation, mais elle est en compagnie d’un homme que vous n’avez jamais vu. Elle semble ne pas vous connaître non plus et l’homme qui prétend être son mari vous chasse de chez vous.
Vous vous rendez à la police pour demander du secours mais un appel téléphonique vous en dissuade. Votre interlocuteur vous appelle par un nom qui n’est pas le vôtre et vous donne 24 heures pour lui remettre un objet dont vous avez été, semble-t-il, le destinataire. Si vous n’obtempérez pas, vos proches en feront les frais.
Vous devez trouver cet objet, savoir ce qu’il représente et pourquoi il est la source de tous vos ennuis. Vos yeux sont rivés sur votre montre, le compte à rebours a commencé. Les heures défilent et le temps qui vous rapproche de la fatalité s’amenuise peu à peu…
Tic tac… tic tac…
Il vous faut faire vite et ne compter que sur vous-même, car vous êtes seul, infiniment seul, dépossédé de tout.
Le cadran de votre montre est l’unique constante dans cette vie dont vous ignorez tout…
Ce cauchemar est celui d’Anthony Stovak.

Mon résumé

Tony Stovak est un homme on ne peut plus normal. Marié, 2 enfants, un bon boulot. On fait connaissance avec lui lors de l'enterrement de son frère, décédé accidentellement. Tout se complique lorsque Tony retourne à son bureau : ses collègues ne le reconnaissent plus, son bureau est occupé par un autre. A la maison, c'est pareil : sa femme est marié à un autre. Tony se lance alors dans une course poursuite visant à retrouver son identité et les siens.

Appréciation générale

En une phrase : Très bon livre. Je me suis fait happée par l'histoire dès le départ. Le rythme soutenu nous entraine avec Tony dans les méandres de l'intrigue, on a pas d'autre choix que de tourner les pages au plus vite pour connaître le fin mot. On est mené en bateau par l'auteur qui nous fait croire quelque chose par A+B, pour ensuite nous démontrer le contraire. On est bluffé !

Ce que j'ai particulièrement apprécié : Chapitres courts, bon rythme, bonne dynamique, un peu d'humour, descriptions réalistes, l'auteur maîtrise le sujet, on sent qu'il y a eu de nombreuses recherches effectuées en amont (DGSE, conflit ukrainien), rebondissements multiples tenant le lecteur en haleine, fin surprenante.

Autres commentaires

Style littéraire : Le style est clair et concis. Le page turner est bien présent.

Mon sentiment sur le titre du livre : Chaque chapitre débute avec un repaire journalier et horaire. L'histoire se déroule sur 5 jours. Le titre est tout à fait représentatif.

Ce que je pense des personnages : Les personnages son intéressants et réservent des surprises. Tony Stovak est poussé dans ses retranchements pour découvrir la vérité et sauver sa peau. Meredith est la plus surprenante. On a beaucoup de mal à définir de quel côté elle se situe, et l'auteur nous fait douter jusqu'à la fin. Quant à Pavel, c'est génial. Jusqu'au bout on croit qu'il était gentil, on est persuadé qu'il s'est fait assassiné, et le dernier chapitre démonte toutes nos convictions.

Ce que je pense du thème général du livre : Le thème de l'espionnage n'est pas très prisé par les auteurs actuels. J'ai beaucoup aimé l'immersion dans les méandres de la DGSE. Le but d'une lecture pour moi est, outre récréatif, instructif. C'est chose faite ici.

Ce livre ferait-il un bon film ? : oui