Melin Jean Marie

Melin Jean Marie
73 ans / Sérignan du Comtat
Genres évalués :
TOUS LES ROMANS Contemporain Historique Régional Sentimental Policier Thriller Roman Fantasy AUTRES GENRES QUE ROMAN Divers Erotique
Inscrit(e) le : 16-Feb-2013
Envoyer un message

« retraité ptt »

J'ai évalué 149 livre(s).

Votre fiche de lecture

7.00 Appréciation Globale

7.00 Appréciation Littéraire

Juliette

Un paysan de Gascogne avisé, décide de fabriquer lui-même des tuiles pour son propre usage. Il sera à l’origine d’une lignée de travailleurs de l’argile qui aboutira, durant le siècle des Lumières, à la création d’une faïencerie.
Des intrigues, chanceuses ou malheureuses se noueront dans la rudesse et la violence des rapports sociaux de l’époque.
Les mœurs primaires de ces périodes sont ici retracées dans toute leur vérité, et si les femmes et les faibles devaient subir la volonté parfois sadique des puissants, on découvrira que la sagesse des humbles reste source de félicité et permet de bienheureux retournements de situation.

Mon résumé

Toute cette histoire tourne autour d'une fabrique, dirigée de main de maître par Anselme Brouchicot qui met en forme un système esclavagiste détourné. Sa femme Emeline, mère d'un enfant unique, ne peut empêcher le patriarche d'envoyer son rejeton en compagnonnage. Lors d'une soirée bien arrosée, Hugues est défiguré. Une quinzaine de jours plus tard en reprenant son travail, un éblouissement, et il tombe de la charpente grièvement blessé. Aprés un long périple, il rentre chez lui, mais à la porte de son village, il est assassiné par Juste Damplun, qu'Anselme vient de nommer directeur de la tuilerie, sur conseil de l'abbé Choulac. Anselme, lors d'une des nombreuses soirées frivoles, met enceinte une jeune serveuse, qui meurt en couche. Après bien des difficultés, Anselme le reconnait comme fils. Juste détrousse et assassine deux Bourgeois et de ce fait, devient très riche. Joao brillant étudiant Portugais, est obligé de quitter son pays, et se retrouve non loin de la tuilerie, recueilli par Robert, maître puisatier, il devient aide puisatier. L'usine va très mal, aussi Servien va en créer une nouvelle, avec à sa tête Louis Daban, rencontré à Bordeaux. Servien voulant violer une jeune fille, est tué par l'ami Noel, qui se révèle être Hugues le fils d'Emeline. Juliette veuve de Robert épousera JOAO.

Appréciation générale

En une phrase : Beaucoup trop de personnages.

Ce que j'ai particulièrement apprécié : L'histoire nous démontre l'asservissement par des hommes prêts à tout pour de l'argent.

Autres commentaires

Style littéraire : Pas trop mal écrit, c'est vivant, agréable à lire.

Mon sentiment sur le titre du livre : Juliette ne joue pas un rôle très important, pour que ce soit le titre.

Ce que je pense des personnages : Anselme Brouchicot.Patron véreux de la tuilerie. Emeline.son épouse,femme d'une correction exemplaire. Hugues.Chéri par sa mère,détesté par son père. Servien;Le bâtard d'Anselme dont il a hérité de tous ses défauts. Daban Louis.Directeur de la nouvelle usine. Joao.Obligé de s'exiler il se retrouve aide puisatier et ensuite ouvrier à l'usine. Juliette.veuve de robert,elle épousera ensuite Joao. Robert.Le géant puisatier. Solac:L'abbé qui ne croit qu'en l'or.

Ce que je pense du thème général du livre : Thème intéressant, qui nous montre toutes les perfidies pour faire marcher à la baguette les ouvriers (ou esclaves). Et tout ça, pour jouer et participer à des orgies.

Ce livre ferait-il un bon film ? : Pouquoi pas.