Thavot

Thavot
32 ans / CORPEAU
Genres évalués :
TOUS LES ROMANS
Inscrit(e) le : 02-Oct-2013
Envoyer un message

« Assistante de direction »

J'ai évalué 19 livre(s).

Votre fiche de lecture

8.00 Appréciation globale

5.00 Appréciation Littéraire

Les Enfants Du Temps - Indécise

International Falls, Minnesota…
Après l'obtention de son baccalauréat, Eva Meyer, une jeune française de 18 ans, part continuer ses études aux Etats-Unis. Arrivée sur place, elle se lie rapidement d'amitié avec un jeune allemand et deux étudiants américains mais fait également la connaissance de Sean McCarthy et de son étrange famille venue d'Irlande. Ces derniers, et notamment leur passé trouble, conduisent rapidement l'héroïne à se poser des questions sur eux. De fil en aiguille, elle découvrira que leur histoire est loin d'être simple et qu'une malédiction rattachée à leurs origines irlandaises les suit depuis des décennies.

Mon résumé

Suite à une mystérieuse annonce, une jeune française part faire ses études universitaires dans la ville la plus froide des USA : International Falls dans le Minnesota. Tout en s’adaptant à cette nouvelle vie, elle rencontre un mystérieux jeune homme dont elle tombe éperdument amoureuse. Mais celui-ci cache un lourd secret : une terrible malédiction pèse sur lui et sa famille.

Appréciation générale

En une phrase : | Pour un récit de type fantastique/romance à destination des ados, globalement, c’est bien écrit et l’histoire cohérente. Cependant, l’utilisation de l’écriture à la première personne, bien que maîtrisé manque cruellement d’originalité, puisque c’est généralement ce style qui est utilisé dans ce type de roman. Heureusement, les quelques passages à la troisième personne réhaussent le niveau, car sans eux, le récit centré uniquement sur Eva ne serait pas assez captivant. En effet ce que je trouve le plus intéressant dans ce roman, ce n’est pas la vie d’Eva, mais plutôt la malédiction dont sont victimes les McCarthy et le rapport qu’elle entretient avec les légendes irlandaises. La lecture est fluide et on n’a pas besoin de revenir en arrière pour comprendre un passage. Par contre, en le terminant, on a l’impression qu’il a été trop court et qu’il ne s’est pas passé assez de choses avant d’arriver au point culminant du final. Bref, on reste un peu sur notre faim, bien qu’au final, l’histoire du roman est prenante, en tout cas assez pour avoir envie de lire la suite.

Ce que j'ai particulièrement apprécié : Le thème des mythes et légendes et plus particulièrement ceux de l’Irlande dont la malédiction de la famille McCarthy semble issue.

Autres commentaires

Style littéraire : | Bien que maîtrisé, l’utilisation de la première personne dans la majorité du roman n’apporte pas grand-chose au récit, uniquement peut-être un peu de suspense/mystère puisque le lecteur n’a que le point de vue d’Eva (en excluant les passages de Brendan) donc d’une seule personne. Par conséquent, le lecteur connait toutes ses pensées et ce qu’elle sait, mais ignore totalement le reste. Paradoxalement, il est intéressant d’avoir introduit quelques passages à la troisième personne centrés sur un autre personnage qu’Eva ne côtoie pas (excepté sur la fin), qui lève en partie le voile du mystère. Cela permet en effet de dévoiler quelques éléments clés pour avancer dans le récit et mieux comprendre de quoi il s’agit (par exemple, le fait que les McCarthy soit maudits), sans toutefois tout dévoiler. Globalement, l’écriture n’est pas alourdie par des figures de style à tout bout de champ et la lecture agréable. A priori pas d’erreur de conjugaison, grammaire et orthographe frappante. Le récit ne s’embrouille pas, il reste clair, sauf peut-être un peu sur les deux derniers chapitres quand Brendan raconte l’histoire de sa famille car il n’est pas toujours évident de suivre son récit et les réactions d’Eva.

Mon sentiment sur le titre du livre : Je ne suis pas sûre qu’il soit très adapté à ce roman. Ce titre fait plutôt référence à la famille McCarhy, on le comprend assez vite, mais au final, il est peu question d’eux tout au long du roman (sauf à la fin) et est très centré sur Eva. Ce roman étant a priori un premier tome d’une série, le titre serait beaucoup plus justifié comme titre de la saga. Il faudrait donc un titre secondaire pour ce roman.

Ce que je pense des personnages : | Bien qu’elle soit sympathique, la seule originalité d’Eva, personnage principal du roman, pourrait être qu’elle soit française. De fait, sa personnalité semble assez stéréotypée et presque lisse, en somme assez proche d’une Bella dans Twiligh. Elle est plutôt réservée et ne veut pas trop attirer l’attention, pourtant dès son arrivée aux USA, en moins de deux jours, elle se fait trois nouveaux amis, avec qui elle semble vouloir déjà tout partager et au bout de deux semaines à peine, le beau gosse lui tombe dans les bras. Une personne réservée peut évidemment évoluer, mais dans ce cas, l’évolution est bien trop rapide ! Quant aux autres personnages, les stéréotypes ne sont pas loin non plus. Lukas, le mec cool, étudiant étranger comme Eva, qui tombe amoureux d’elle alors qu’elle ne s’en rend pas compte. Et hop ! Encore un triangle amoureux ! (Même si Eva ne l’apprend que sur la fin). Jessica, qui devient rapidement la meilleure amie d’Eva, étudiante typiquement américaine (l’étudiante normale pas la peste appartenant à une sororité) et pétillante de vie, amoureuse de son ami d’enfance Dean, qui ne remarque rien alors qu’il partage ses sentiments. Et que dire de la famille McCarthy ! Sean, le beau ténébreux, qui cache bien des mystères, en conflit avec son grand frère, Brendan, beau, grand et fort, bref l’athlète type (heureusement qu’une profonde blessure qu’il ne parvient pas à surmonter le tourmente sinon il ne serait pas très intéressant). Leurs parents, Devin et Deirdre, beaux et compréhensifs (tient ça me rappelle quelque chose…). Il n’y a que la petite sœur dont on ne sait pas grand-chose, excepté qu’elle s’adapte vite à tous leurs changements de situation.

Ce que je pense du thème général du livre : Vu le titre, le thème principal devrait être la malédiction issue des légendes irlandaises. Hors dans ce premier roman (en supposant qu’il y a une ou des suites prévues), il n’est pas assez traité, au profit d’un thème plus romantique. Or, pour moi, les légendes irlandaises, ainsi que d’autres légendes et mythologies, puisque le cours principal d’Eva est l’Histoire des mythes et légendes de l’Antiquité à nos jours et qu’elle semble en connaître un rayon, mériteraient d’être un peu plus mises en avant. C’est en effet un thème intéressant et vaste qui pourrait être utilisé comme comparaison à des évènements qui se passent dans la vie d’Eva.

Ce livre ferait-il un bon film ? : Pas sûr qu’un film extrait de ce roman soit assez captivant de bout en bout. Trop de longueur au début, pas assez d’intérêt dans les évènements qui parsèment le récit (sauf pour des adolescentes en mal d’amour), puisqu’à mon avis une grande partie de l’intérêt du roman est concentré sur la fin.