Thavot

Thavot
32 ans / CORPEAU
Genres évalués :
TOUS LES ROMANS
Inscrit(e) le : 02-Oct-2013
Envoyer un message

« Assistante de direction »

J'ai évalué 19 livre(s).

Votre fiche de lecture

8.17 Appréciation globale

8.00 Appréciation Littéraire

L'héritage Des Sombres

Avonella la Blanche. Des quatre coins du duché, les marchands affluent pour la fête de l’équinoxe. Nebac vient de Valusar pour rejoindre la ville, mais il ne s’y rend pas pour participer aux réjouissances. Quelle est donc cette missive qu’il doit impérativement remettre au duc Erec ? Aurait-elle un lien avec cet étrange augure que les prophètes ont pressenti ?
Jahmir de Bas-Kosk et son ami Th’iam seront amenés à le découvrir. Leur périple les conduira vers des contrées lointaines où ils seront confrontés à une terrible malédiction, un héritage laissé par les Sombres.

Mon résumé

Un apprenti soldat attiré par la magie, son meilleur ami quelque peu indiscipliné, son père adoptif Chevalier et conseillé du duc d’Avonella, une sorcière candidate à l’institut de magie, des archiprêtres prophètes, un rebouteux qui ne semble pas être ce qu’il prétend, une mystérieuse femme qui se fond dans la nuit, un lieutenant et un prince prêts à tout pour accomplir leur devoir. Chacun à sa manière, tous seront confrontés à une menace venue du passé méconnu de leur monde.

Appréciation générale

En une phrase : | Le constat est simple : on ne s’ennuie pas un instant au cours de ce récit. On a envie de continuer, d’aller jusqu’au bout pour savoir et comprendre ce qu’il se passe. On fait des suppositions. De nouveaux éléments apparaissent, alors on en fait d’autres. Certaines se révèlent justes ou assez proches, d’autres totalement fausses. On est aussi parfois surpris par la tournure des évènements, mais pas déçu. Seul petit bémol, malgré plus de 400 pages denses de lecture, on termine ce livre avec l’impression qu’il reste des choses à dire car tout est allé très vite, peut-être trop vite parfois. J’aurais aimé des développements sur certains aspects de ce monde (cf Aspects qui vous déplaisent). Heureusement, la fin du livre, qui clôture bien le récit (c'est-à-dire qu’il n’y a pas de coupure brute sans savoir si Narghôl a été vaincu ou non, fil conducteur du récit), suggère également une suite quant à l’avenir de Jahmir, qui ne pourrait ne pas être aussi « bon » qu’on le pense. Tous ces éléments font qu’on a envie d’avoir une suite, ce qui est largement suggéré, et d’en apprendre plus sur ce monde.

Ce que j'ai particulièrement apprécié : | Le rythme est soutenu, pas de lenteur dans la narration. Les interrogations qui sont amenées trouvent leurs réponses au fur et à mesure par des révélations dont les apparitions sont maîtrisées. Cela apporte assez de suspense d’autant plus qu’à chaque révélation, de nouvelles interrogations se posent. Beaucoup d’éléments de fantasy sont réunis : plusieurs espèces d’individus, des peuples méchants et des gentils, de la magie, une vie moyennageuse, des chevaliers. La création du monde est assez basique et classique pour ce type de livres, mais efficace ; complexe mais pas trop. Le tout est cohérent. L’idée de diviser la magie entre Basse et Haute magie (ceux possédant le Sentiment magique) est intéressante, ainsi que celle de diviser les utilisateurs de la Basse Magie en différentes catégories que l’on peut identifier facilement.

Autres commentaires

Style littéraire : Style fluide et agréable à lire. Les descriptions des paysages et des personnages sont courtes mais précises, on ne se perd pas dans de longues descriptions inutiles. Le vocabulaire est enrichi mais pas pompeux. Des figures de style sont présentes et en général bien placés, elles n’alourdissent pas le récit. Les scènes d’action sont maîtrisées, même s’il manque parfois un peu plus de longueur dans ses scènes pour mieux se représenter ce qu’il se passe. Il y a quelques scènes un peu plus contemplatives bien écrites et très appréciables pour casser un peu le rythme soutenu du récit.

Mon sentiment sur le titre du livre : | Les premières impressions portent sur les deux titres qui ornent ce manuscrit. Le premier « L’Héritage des Sombres » est celui du tome entre nos mains. Le second « Chroniques des Regards Perdus » signifie qu’il est inclus dans un ensemble de chroniques portant sur les Regards. Le mot « Héritage » fait penser que le récit va porter sur un évènement en lien avec le passé. On s’attend donc à découvrir un monde en partie à travers son passé. Ces deux titres intriguent et d’autant plus qu’à la lecture des premiers chapitres, on n’est pas plus avancé sur leur signification, même si le lien avec le passé est évident. Il faut attendre les explications d’un personnage au milieu du livre pour découvrir ce que sont les Regards. De même il faut attendre le moment où ce même personnage dévoile qui il est réellement pour comprendre ce que signifie les Sombres. En conclusion ces titres intriguent suffisamment pour donner envie de le lire et prennent toute leur signification au cours de la lecture.

Ce que je pense des personnages : | Au départ, on a l’impression que Jahmir est le personnage principal, mais finalement il est très vite secondé par plusieurs personnages différents, ce qui donne un aperçu global de l’ensemble des évènements parcourant le récit, ce qui est très intéressant. Cependant, malgré quelques défauts demeurant au final insignifiants, les personnages ont tous tendance à être fondamentalement bons et animés par de nobles sentiments. Il y a peu de nuances dans leurs réactions aux évènements et leurs actions en résultant. Cela ne gêne pas la lecture, même si parfois on a la sensation que l’ensemble est un peu trop « gentillet ». Comme dit dans les Aspects qui vous déplaisent, les présences féminines se font rares et ceux existants mériteraient d’être plus exploités. C’est par exemple le cas d’Hanan Muir, personnage très mystérieux, dont on aimerait en apprendre beaucoup plus. On se demande parfois quel est le rôle de Thiam dans l’histoire, parce qu’on a l’impression, tout aussi sympathique soit-il, qu’il n’a pas trop sa place, un peu comme s’il n’était là que pour faire le lien entre Jahmir et une partie du reste de l’histoire. Il n’est qu’un spectateur dans le récit, alors qu’il devrait en être un acteur.

Ce que je pense du thème général du livre : | Nous sommes en pleine fantasy, alors il est évident que l’un des thèmes du livre soit la découverte du monde dans lequel le récit se déroule. Cependant, le thème général n’est pas très clair. S’agit-il de la quête de Jahmir pour découvrir qui il est ? Ou s’agit-il de la lutte contre les sombres desseins de Narghôl ? Il est possible que le thème général des Chroniques des Regards Perdus dans l’ensemble soit la quête de Jahmir sur ses origines et que celui de l’Héritage des Sombres, en particulier, soit la lutte contre Narghôl. Dans ce deuxième cas, le déroulement de l’histoire tient ses promesses concernant le thème. Dans tous les cas, nous découvrons un monde inédit, inspiré des grandes fresques fantasy, mais absolument pas copié. L’histoire de ce monde est cohérente et elle est montrée par le biais de la redécouverte de leur histoire partiellement oublié par les personnages dans leur lutte contre Narghôl.

Ce livre ferait-il un bon film ? : Un début, des évènements qui se succèdent assez logiquement, une fin ; des paysages diversifiés, de même que les ambiances ; les phases d’action et d’explication se succèdent sans temps mort inutiles ; pas de lenteur dans le récit, pas de scènes qui ne servent pas à grand-chose ; les quelques scènes plus contemplatives auraient très bien leurs places. Ce sont tous des bons points pour faire de ce livre un bon film.