Vanderheyde Michel
73 ans

Waterloo

L’auteur, qui écrit sous le pseudonyme d'André Dheyve, est né en 1948 à Bruxelles. Ingénieur commercial, marié et père de quatre enfants, il travaille dans l’assurance industrielle qu’il quitte à 56 ans. Un an plus tard, il se lance dans l’écriture de romans, essentiellement policiers. Déçu par nombre de polars actuels qui font la part trop belle aux poursuites et à la violence, et dont la solution ne repose souvent plus sur une enquête minutieuse, il décide de rédiger des romans « à l’ancienne », où les enquêteurs font appel à leurs facultés d’observation et de déduction, ce qui permet à un lecteur perspicace de mener ses propres investigations. Ses auteurs préférés sont Ruth Rendell, Elisabeth George, Henning Mankell, Georges Simenon et Michael Connelly pour l’atmosphère qu’ils créent et pour l’éclairage qu’ils donnent des milieux dans lesquels évoluent leurs personnages. Il a déjà publié L’Affaire Derouet (chez Edilivre), L’Affaire Courtenoy (chez Publibook), Le Choix du Meurtre et Face à mes Juges (tous deux chez BoD), Fin d'étude chez Académia (Lharmattan), ainsi que Victime suspecte en version tablette chez Amazon Kindle. Il vit à Waterloo, en Brabant wallon.
Envoyer un message
Mes passions

La littérature policière, la marche, la musique.

Profil littéraire

Ecrivain de romans policiers ou judiciaires

Mon métier

Retraité (voir biographie)

Mes références

Georges Simenon, Ruth Rendell, Elisabeth George, Michael Connelly, Hennig Mankel

Mes projets de livre

J'ai déjà écrit une vingtaine de policiers. Je les publie au fur et à mesure que j'écoule ceux qui sont déjà sur papier.

Mes Livres

Policier
7.62/10

Une jeune fille si tranquille

Une victime que tout le monde pleure, un coupable trop évident, un commissaire d'origine italienne qui se prend pour un coq de village, pas de mobile en apparence et une équipe d'enquêteurs où la bonne humeur se confronte à l'efficacité, voilà...

250 pages
Policier
3.00/10

L'Affaire Thomazzoni

.

250 pages
Policier
7.26/10

Mort parmi les morts

Un fossoyeur assassiné sur son lieu de travail, et qui plus est après une bringue largement au-dessus de ses moyens, voilà qui délie les langues au village. Et qui oblige les enquêteurs à creuser aussi, mais eux dans un tas de ragots.

133 pages